Thoiry: Amédée Ecuvillon, mort à la guerre

311 - ÉCUVILLON Amédée-Eugène. Classe 1902. Sergent au 43e bataillon de Chasseurs alpins, Cie de Mitrailleuses. --¬Boulanger à Genève. - Fils de Écuvillon Louis, propriétaire à Baisenaz (commune de Thoiry). Médaillé militaire. Vétéran de Cri¬mée et d'Italie, et de Chapuis Joséphine. -Marié à Mlle Brunet Cécile, domiciliée à Genève. Mort pour la France, le 8 juillet 1916, à la station sanitaire d'Alix (Rhône). - Griè¬vement blessé à la forêt de Parois, près Nancy, en 1915. Avait obtenu la citation suivante : Ordre général de l'Armée : « Écuvillon Amédée-Eugène, comman¬dant un petit poste attaqué par des forces supérieures, a été blessé d'une balle à la face dès le début de l'engagement. A conservé son commandement pendant plus d'une heure sous un feu violent et ne l'a quitté qu'a l'arrivée de son commandant de com¬pagnie venu pour renforcer la ligne. » Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme.

311 – ÉCUVILLON Amédée-Eugène. Classe 1902. Sergent au 43e bataillon de Chasseurs alpins, Cie de Mitrailleuses. Boulanger à Genève. – Fils de Écuvillon Louis, propriétaire à Baisenaz (commune de Thoiry). Médaillé militaire. Vétéran de Crimée et d’Italie, et de Chapuis Joséphine. -Marié à Mlle Brunet Cécile, domiciliée à Genève. Mort pour la France, le 8 juillet 1916, à la station sanitaire d’Alix (Rhône). – Grièvement blessé à la forêt de Parois, près Nancy, en 1915. Avait obtenu la citation suivante : Ordre général de l’Armée : « Écuvillon Amédée-Eugène, commandant un petit poste attaqué par des forces supérieures, a été blessé d’une balle à la face dès le début de l’engagement. A conservé son commandement pendant plus d’une heure sous un feu violent et ne l’a quitté qu’a l’arrivée de son commandant de com¬pagnie venu pour renforcer la ligne. » Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme.

Voir les enfants de Thoiry morts à la guerre…

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

St Jean-de-Gonville: François Laplace, mort à la guerre

668 - LAPLACE François. Classe 1912. Soldat à la 7e section de C. O. A. - Culti­vateur à Saint-Jean-de-Gonville. - Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 17 août 1892. Fils de Laplace Joseph, cultivateur à Saint­Jean-de-Gonvillle et de feue Grenier Clé­mentine. Mort pour la France, le 5 juillet 1916, à l'Hôpital temporaire No 1, Saint-Claude, à Besançon.

668 – LAPLACE François. Classe 1912. Soldat à la 7e section de C. O. A. – Culti­vateur à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 17 août 1892. Fils de Laplace Joseph, cultivateur à Saint­Jean-de-Gonvillle et de feue Grenier Clé­mentine. Mort pour la France, le 5 juillet 1916, à l’Hôpital temporaire No 1, Saint-Claude, à Besançon.

Voir les autres enfants de St Jean-de-Gonville morts à la guerre…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Mijoux: Félix David-Missilier, mort à la guerre

354 - DAVID-MISSILIER Félix-René. Classe 1914. Soldat de 1re classe au 23e d'Infanterie coloniale, 6e Cie. - Lapidaire à Mijoux. - Né à Mijoux, le 3 octobre 1894. -Fils de David-Missilier Constant et de Tournier Marie-Noémie, lapidaires, à Mijoux. Tombé au Champ d'honneur, le let juillet 1916, à Dompierre (Somme). Déjà blessé à Massiges (Marne), le 22 septembre 1915.

354 – DAVID-MISSILIER Félix-René. Classe 1914. Soldat de 1re classe au 23e d’Infanterie coloniale, 6e Cie. – Lapidaire à Mijoux. – Né à Mijoux, le 3 octobre 1894. -Fils de David-Missilier Constant et de Tournier Marie-Noémie, lapidaires, à Mijoux. Tombé au Champ d’honneur, le let juillet 1916, à Dompierre (Somme). Déjà blessé à Massiges (Marne), le 22 septembre 1915.

Voir les enfants de Mijoux morts à la guerre

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Coupy: Robert Niogret, mort à la guerre

448 - NIOGRET Robert-Henri. Classe 1915. Caporal au 172e d'Infanterie. 6e Cie. -Élève admissible à l'École des Hautes études commerciales de Paris. - Né à Coupy, le 17 juin 1895.- Fils de Niogret Louis-Emile, notaire à Coupy et de feue Magnin Marie-Julie. Tombé au Champ d'honneur, le 30 juin 1916, au bois de la Laufée à Verdun. Avait obtenu la citation suivante : Ordre de la brigade : N'a pas hésité à sortir de sa tranchée de lre ligne, pour dégager des camarades enfouis par un obus de gros calibre. Tué en effectuant cette opération. » Croix de Guerre.

448 – NIOGRET Robert-Henri. Classe 1915. Caporal au 172e d’Infanterie. 6e Cie. -Élève admissible à l’École des Hautes études commerciales de Paris. – Né à Coupy, le 17 juin 1895.- Fils de Niogret Louis-Emile, notaire à Coupy et de feue Magnin Marie-Julie. Tombé au Champ d’honneur, le 30 juin 1916, au bois de la Laufée à Verdun. Avait obtenu la citation suivante : Ordre de la brigade : N’a pas hésité à sortir de sa tranchée de lre ligne, pour dégager des camarades enfouis par un obus de gros calibre. Tué en effectuant cette opération. » Croix de Guerre.

Voir les enfants de Coupy morts à la guerre

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Crozez: Jean Girardet, mort à la guerre

92 - GIRARDET Jean-Joseph. Cl.1913. Soldat au 334e d'Infanterie. - Maréchal-ferrant à Crozet. - Né à Crozet, le 26 juin 1893. - Fils de Girardet Lucien et de Blanc Marie-Louise, cultivateurs à Crozet. Tombé au Champ d'honneur, le 30 juin 1916, en avant de Dannemarie (Alsace). Avait obtenu la citation suivante : « Ordre de la Division N° 64, du 7 juillet 1916 : « Très bon soldat. A toujours fait preuve de beaucoup de courage et de sang-froid. Tué au cours d'un très violent torpillage. » Croix de Guerre.

92 – GIRARDET Jean-Joseph. Cl.1913. Soldat au 334e d’Infanterie. – Maréchal-ferrant à Crozet. – Né à Crozet, le 26 juin 1893. – Fils de Girardet Lucien et de Blanc Marie-Louise, cultivateurs à Crozet. Tombé au Champ d’honneur, le 30 juin 1916, en avant de Dannemarie (Alsace). Avait obtenu la citation suivante : « Ordre de la Division N° 64, du 7 juillet 1916 :
« Très bon soldat. A toujours fait preuve de beaucoup de courage et de sang-froid. Tué au cours d’un très violent torpillage. »
Croix de Guerre.

Voir les enfants de Crozet morts à la guerre…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Divonne à la Révolution

Période revolutionnaire Proclamation 3 2016Par Gérard Dous

A la fin du XVIIe siècle, la paroisse de Divonne (qui n’accolait pas encore à son nom le qualificatif thermal) comptait 226 feux, soit un millier d’habitants. Quelle était donc la composition socio-économique de cette population, enserrée dans ce cul-de-sac entre la montagne et la frontière ?

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Confort: Gustave Ducret, mort à la guerre

616 - DUCRET Gustave-Louis. Classe 1913. Soldat au 171e d'Infanterie. - Culti¬vateur à Confort. - Né à Chézery, le 2 janvier 1893. - Fils de Ducret Auguste, cultivateur à Confort et de feue Mermet Alphonsine. Tombé au Champ d'honneur, le 23 juin 1916, devant Verdun. Déjà blessé en Champagne, en 1915. Avait obtenu la citation suivante : Ordre du régiment N° 425 : Soldat très courageux, s'est toujours fait remarquer par son entrain. A été tué, le 29 juin 1916. » Croix de Guerre.

616 – DUCRET Gustave-Louis. Classe 1913. Soldat au 171e d’Infanterie. – Culti¬vateur à Confort. – Né à Chézery, le 2 janvier 1893. – Fils de Ducret Auguste, cultivateur à Confort et de feue Mermet Alphonsine. Tombé au Champ d’honneur, le 23 juin 1916, devant Verdun. Déjà blessé en Champagne, en 1915. Avait obtenu la citation suivante : Ordre du régiment N° 425 : Soldat très courageux, s’est toujours fait remarquer par son entrain. A été tué, le 29 juin 1916. » Croix de Guerre.

Voir les enfants de Confort morts à la guerre

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Péron: François Fol, mort à la guerre

553 - FOL Francis-Marcel. Classe 1915. Soldat au 407e d'Infanterie, 2e Cie. -Cultivateur à Feigère-Péron. - Né à Péron, le 10 janvier 1895. - Fils de feu Fol Aimé dit Champagne et de Mathieu Céline, propriétaire à Feigère (commune de Péron). Tombé au Champ d'honneur, le 21 juin 1916, à Vaux-Chapitre (Verdun).

553 – FOL Francis-Marcel. Classe 1915. Soldat au 407e d’Infanterie, 2e Cie. -Cultivateur à Feigère-Péron. – Né à Péron, le 10 janvier 1895. – Fils de feu Fol Aimé dit Champagne et de Mathieu Céline, propriétaire à Feigère (commune de Péron). Tombé au Champ d’honneur, le 21 juin 1916, à Vaux-Chapitre (Verdun).

Voir les enfants de Péron morts à la guerre

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Edmond Duty, mort à la guerre

215 - DUTY Edmond-Étienne. Cl. 1915. Soldat au 407e d'Infanterie, 13e Cie. - Clerc de notaire à Ferney-Voltaire. - Né à Ferney-Voltaire, le 9 mars 1895. - Fils de feu Duty Albert et de Recordon Augusta, cultivatrice ferme Vugnier-Duty, à Ferney-Voltaire. Tombé au Champ d'honneur, le 18 juin 1916, à Vaux-Chapitre près Verdun.

215 – DUTY Edmond-Étienne. Cl. 1915. Soldat au 407e d’Infanterie, 13e Cie. – Clerc de notaire à Ferney-Voltaire. – Né à Ferney-Voltaire, le 9 mars 1895. – Fils de feu Duty Albert et de Recordon Augusta, cultivatrice ferme Vugnier-Duty, à Ferney-Voltaire. Tombé au Champ d’honneur, le 18 juin 1916, à Vaux-Chapitre près Verdun.

Voir les enfants de Ferney morts à la guerre

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Prévessin: Joseph Laverrière, mort à la guerre

253 - LAVERRIÈRE Joseph. Cl. 1895. Soldat de 1e classe au 105e Territorial d'Infanterie, 5e C1e. - Cultivateur à Brétigny-Prévessin. - Né au Sappez (Haute-Savoie), en 1875. - Fils de feu Laverrière François et de feue Sallaz Philomène, en leur vivant, propriétaires au Sappez (Haute-Savoie). -Marié à Mlle Cullet Lucie, propriétaire à Brétigny (commune de Prévessin). Tombé au Champ d'honneur, le 17 juin 1916, à Montzéville (Meuse).

253 – LAVERRIÈRE Joseph. Cl. 1895. Soldat de 1e classe au 105e Territorial d’Infanterie, 5e C1e. – Cultivateur à Brétigny-Prévessin. – Né au Sappez (Haute-Savoie), en 1875. – Fils de feu Laverrière François et de feue Sallaz Philomène, en leur vivant, propriétaires au Sappez (Haute-Savoie). -Marié à Mlle Cullet Lucie, propriétaire à Brétigny (commune de Prévessin). Tombé au Champ d’honneur, le 17 juin 1916, à Montzéville (Meuse).

Voir les enfants de Prévessin morts à la guerre

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire