St Jean-de-Gonville 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants de St Jean-de-Gonville et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date du centième anniversaire de leur disparition.


649 – ARMOISELLE Louis. Classe 1915. Caporal au 67e bataillon de Chasseurs alpins, 10e Cie. – Cultivateur à Choudans-Saint­-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de­-Gonville, le 27 septembre 1895. – Fils de Armoiselle Vincent et de Janiroud Pauline, cultivateurs à Choudans (commune de Saint-­Jean-de-Gonville).

Mort pour la France, le 27 mai 1917, à l’Hôpital temporaire, No 1, Saint-Claude, à Besançon.


650 – BLANC Henri. Classe 1907. Sol­dat du 8e Zouaves de marche. – Cultivateur à Choudans-Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 15 octobre 1887. – Fils de feu Blanc Marc et de Galoppin Eugénie, cultivatrice à Choudans (commune de Saint-Jean-de-Gonville).

Tombé au Champ d’honneur, le 19 avril 1917, aux environs de Bouy (Marne). Déjà blessé près de Soissons, le 16 juin 1915.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment, No 366, du 30 oc­tobre 1916 :

Au front du début. Blessé, le 16 juin 1915, revenu le 18 janvier 1916, a pris part à la bataille de la Marne, aux combats de Quennevières et de la Somme. »

Croix de Guerre.

 

651 – BUFFAZ Eugène-Maurice-Lucien. Classe 1908. Soldat au 44e d’Infanterie, 10e Cie. – Cultivateur à Saint-Jean-de­Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 5 février 1888. – Fils de feu Buffaz Jean-Marie et de Magneret Marie, cultivatrice à St-Jean-de-Gonville. – Grièvement blessé, le 12 novembre 1914, aux environs de Vic-­sur-Aisne.

Mort pour la France, des suites, quelques jours après, à l’Hôpital temporaire à Orléans (Loiret).


19160715 Buffaz Louis St Jean de Gonville 652 T649 [Largeur max. 640 Hauteur max. 480]652 – BUFFAZ Louis-Aimé. Classe 1912. Soldat au 3e Zouaves de marche, 2e Cie. -Diamantaire à Saint-Jean-de-Gonville. Fils de Buffaz Jean-Marie et de Magneret Marie, cultivatrice à Saint-Jean-de-Gonville.

Tombé au Champ d’honneur, le 15 juillet 1916, à Fleury, près Verdun.

Déjà blessé à trois reprises : en mars 1914, au Maroc; en juin 1915, à Souchez; en février 1916, à la bataille de la Somme.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment, N° 76, du 4 mai 1916 :

Au front depuis le début de la guerre avec le 3e Zouaves. Agent de liaison du chef de bataillon avec les compagnies, a, de jour et de nuit, souvent SOUS 1111 bombardement violent, assuré sa mission avec le plus grand dévouement et un mépris absolu du danger. A particulièrement assuré la liaison avec le poste de commandement du colonel, com­mandant le secteur-. »

Croix de Guerre. – Médaille du Maroc.


 

19141026 Charvet St Jean de Gonville 653 653 – CHARVET Louis-Joseph. Classe 1904. Caporal au 333e d’Infanterie, 22e Cie, – Cultivateur à Saint-Jean-de-Gonville. -Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 2 octobre 1884. – Fils de feu Charvet François et de feue Demottaz Jeannette, en leur vivant à Saint-Jean-de-Gonville. -Marié à Mlle Defi­nod Jeanne-Antoinette, cultivatrice à Saint­-Jean-de-Gonville.

Tombé au Champ d’honneur, le 26 octobre 1914, à Jundcourt (Meurthe-et-Moselle).


654 – DECHOUDANS François-Adolphe. Classe 1909. Soldat au 55e bataillon de Chas­seurs à pied. – Cultivateur à Choudans­Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean­de-Gonville, le 4 décembre 1889. – Fils de feu Dechoudans Félix et de Jacquinot-Carrv Marie, propriétaire à Choudans (commune de Saint-Jean-de-Gonville).

Disparu, le 29 août 1914, à Froissy (Somme).


 

19150720 Dechoudans Eugène St Jean-de-Gonville 655655 – DECHOUDANS Eugène-Édouard. Classe 1911. Caporal au 14e bataillon de Chasseurs alpins, 5e Cie. – Cultivateur à Choudans-Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 12 octobre 1891. Fils de feu Dechoudans Félix et de Jacqui­not-Carry Marie, propriétaire à Choudans (commune de Saint-Jean-de-Gonville). Tombé au Champ d’honneur, le 20 juillet 1915, au Lingekopff (Alsace).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du bataillon, juin. 1915 :

A pris part., le 2 juin 1915, a une pa­trouille des plus délicates qui a rapporté des renseignements précieux. Très bon chef de patrouille.. S’était déjà distingué au Maroc, où blessé, le 4 juillet 1914, dans un combat d’arrière-garde, il a obligé son capitaine à se fâcher pour l’envoyer à l’am­bulance. »

Croix de Guerre. – Médaille du Maroc.


 

19141031 Demornex St Jean de Gonville 656 656 – DEMORNEX Jean-Eugène. -Classe 1911. Soldat au 44e d’Infanterie, 29e Cie de mitrailleuses. – Négociant à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean­de-Gonville, le 28 février 1891. – Fils de feu Demornex Alphonse et de Definod Clotilde, négociante à Saint-Jean-de-Gon­ville.

Tombé au Champ d’honneur, le 31 octobe 1914, devant Vic-sur-Aisne (Aisne).


657 – DEFINOD Raymond-Eugène. Classe 1913. Canonnier au 5e d’Artillerie de campagne. – Cultivateur à Saint-Jean­-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, en 1893. – Fils de feu Definod Félix et de feue Perréal Eugénie, en leur vivant, forge­rons à Saint-Jean-de-Gonville.

Mort pour la France, le 1 er novembre 1914, à la caserne de la Butte à Besançon.

 

658 – FOUR Alexis-Camille. Classe 1911. Soldat au 21e bataillon de Chasseurs alpins, 4e Cie. – Cultivateur à Choudans-Saint-­Jean-de-Gonville. – Né à Divonne-les-Bains, le 26 octobre 1891. – Fils de Four Jean-Baptiste et de Bertrand Marie-Célestine, cultivateurs à Choudans (commune de Saint­-Jean-de-Gonville).

Disparu, le 13 octobre 1915, au plateau de Givenchy, près Souchez (Pas-de-Calais).

 


 

19151019 Four Ernest St Jean de Gonville 659 T658 659 – FOUR Ernest-Félix. Classe 1910. Soldat au 5e bataillon de Chasseurs à pied, 2e Cie. – Cultivateur à Choudans-Saint­-Jean-de-Gonville. – Né au Petit-Saconnex, canton de Genève (Suisse), le 4 juillet 1890. – Fils de Four Jean-Baptiste et de Bertrand Marie-Célestine, cultivateurs à Choudans (commune de Saint-Jean-de-Gonville).

Tombé au Champ d’honneur, le 19 oc­tobre 1915, au Sudelkopff (Alsace).


 

19150202 Gaillard Louis St Jean 660 T658 660 – GAILLARD Louis-Bernard. Classe 1911. Soldat au 13e bataillon de Chasseurs alpins, 6e Cie. — Charcutier à Saint-Jean­-de-Gonville. – Né à Challex, le 31 juillet 1891. – Fils de Gaillard Bernard et de Vua­gnoux Louise, cultivateurs à Saint-Jean-de­-Gonville. – Grièvement blessé, le 23 janvier 1915, à l’Hartmannswillerkopff (Alsace). Mort pour la France, des suites, le 2 février 1915, à l’Hôpital temporaire, No 3, à Gray (Haute-Saône).


661 – GAILLARD Octave. Classe 1917. Soldat au 53e bataillon de Chasseurs alpins, ge Cie. – Cultivateur à Saint-Jean-de-Gon­ville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 25 septembre 1897. – Fils de Gaillard Bernard et de Vuagnoux Louise, cultiva­teurs à Saint-Jean-de-Gonville.

Disparu, le 13 juin 1918, au combat de Dicksbusch (Belgique).


662 – GAILLARD Marcel-Louis. Cl. 1917. Soldat au 296e d’Infanterie, 15e C1e. – Cul­tivateur à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Genève, le 6 décembre 1897. – Fils de Gaillard Eugène et de Forestier Philomène, propriétaires à Saint-Jean-de-Gonville. Tombé au Champ d’honneur, le 29 avril 1917, à Villers-Marmey (Marne).

 


 

19150520 Girod Alfred St Jean de Gonville 663 T658663 – GIROD Alfred-Léon. Classe 1902, Soldat au 8e d’Infanterie coloniale. – Culti­vateur à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Habère-Poche (Haute-Savoie), le ler février 1882. – Fils de feu Girod Cyrille-François et de feue Mamet Sylvie, en leur vivant, cultivateurs à Saint-Jean-de-Gonville. -Grièvement blessé en mai 1915, aux Darda­nelles.

Mort pour la France, des suites, le 20 mai 1915, à bord du navire-hôpital « Lutetla ». Déjà blessé au début de 1915, en forêt d’Apremont (Meuse).

 


665 – GIROD Marius-Eugène. Cl. 1900. Soldat au 371e d’Infanterie, 21e Cie. – Cul­tivateur à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 2 décembre 1880. – Fils de Girod Antoine et de Fusier Alexandrine, propriétaires, à Saint-Jean-de­-Gonville.

Tombé au Champ d’honneur, le 16 dé­cembre 1916, devant Monastir (Serbie). Déjà blessé en 1914, en Alsace.

 

666 – JULIEN Jules-Ernest. Classe 1906. Canonnier au 247e d’Artillerie, 25e bat­terie. – Cultivateur à Saint-Jean-de-Gon­ville. – Né à Farges, le 8 mars 1886. -Fils de feu Julien Joseph Adolphe et de Pissard Lucile, épouse Sargleraz, cultiva­trice à Saint-Jean-de-Gonville.

Mort pour la France, le 12 juillet 1917, à l’Hôpital militaire Saint-Jacques à Besançon.

 

667 – JULIEN Marius-Auguste. Classe 1912. Canonnier au 47e d’Artillerie, le bat­terie. – Cultivateur à Saint-Jean-de-Gon­ville. – Né à Farges, le 18 avril 1892. -Fils de feu Julien Joseph-Adolphe et de Pissard Lucile, épouse Sangleraz, cultiva­trice à Saint-Jean-de-Gonville.

Mort pour la France, le 12 février 1919, à l’Ambulance, No 10 à Strasbourg.

 


19160705 Laplace François St Jean de Gonville 668 T667 [Largeur max. 640 Hauteur max. 480]668 – LAPLACE François. Classe 1912. Soldat à la 7e section de C. O. A. – Culti­vateur à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 17 août 1892. -Fils de Laplace Joseph, cultivateur à Saint­Jean-de-Gonvillle et de feue Grenier Clé­mentine.

Mort pour la France, le 5 juillet 1916, à l’Hôpital temporaire, No 1, Saint-Claude, à Besançon.


669 – MERMET Jules-Alfred. Classe 1914. Soldat au 21e bataillon de Chasseurs à pied, 5e Cie. – Cultivateur à Saint-Jean-­de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 28 septembre 1894. – Fils de Mermet Émile-Jean et de Richard Marie, cultiva­teurs à Saint-Jean-de-Gonville.

Disparu, le 20 décembre 1914, à Noulette, près N.-D. de Lorette (Pas-de-Calais).


670 – PAQUET Marc-Louis. Classe 1902. Soldat de lre classe au 333e d’Infanterie, 19e Cie. – Cafetier à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 18 mai 1882. – Fils de Paquet François, proprié­taire à Saint-Jean-de-Gonville et de feue Terrier Louise. – Marié à Mme Paquet, café de la gare, à Saint-Jean-de-Gonville.

Tombé au Champ d’honneur, le 24 oc­tobre 1916, devant le fort de Vaux (Verdun).


 

19141112 Patron St Jean-de-Gonville 671 671 – PATRON Émile. Classe 1912. Soldat au 60e d’Infanterie, 2e Cie. – Culti­vateur à Saint-Jean-de-Gonville. – Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 12 novembre 1892. – Fils de feu Patron Antoine et de Fol Amélie, cultivatrice à Mornex (com­mune de Saint-Jean-de-Gonville).

Disparu, le 12 novembre 1914, au bois d’Autrèche (Oise)

Déjà blessé en septembre 1914.


672 – PERRÉAL Gustave-Louis-Léo­pold. Classe 1915. Soldat au 30e bataillon de Chasseurs alpins. – Cultivateur à Saint-­Jean-de-Gonville. – Né à Crozet, le 22 février 1895. – Fils de Perréal Louis et de Godet Antoinette, propriétaires à Saint-Jean-de-­Gonville.

Tombé au Champ d’honneur, le 25 dé­cembre 1916, à la tranchée du Vardar, près Cléry (Somme).

 


 

19150422 Terrier François St-Jean-de-Gonville 673673 – TERRIER Francois-Émile. -Classe 1906. Soldat au 72e d’Infanterie. -Cultivateur à Saint-Jean-de-Gonville. -Né à Saint-Jean-de-Gonville, le 24 octobre 1886. – Fils de Terrier Jacques et de Defi­nod Marie, cultivateurs à Saint-Jean-de­- Gonville.

Tombé au Champ d’honneur, le 22 avril 1915, au bois des Éparges (Meuse).

 


 

19150616 Vuaillat Eugène St Jean-de-Gonville 674674 – VUAILLAT Eugène. Classe 1913. Soldat au 32e d’Infanterie, 12e Cie. – Cul­tivateur à Choudans-Saint-Jean-de-Gonville. – Fils de feu Vuaillet Pierre et de Delabaty Adèle, cultivatrice à Choudans (commune de Saint-Jean-de-Gonville).

Tombé au Champ d’honneur, le 16 juin 1915, en avant d’Arras (Pas-de-Calais).


Laisser un commentaire