Pougny 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants de Pougny et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


628 – BARRIOT Jean-Marie-Noël. —Ciasse 1896. Caporal au 54e de Chasseurs alpins, 10e Cie. — Peintre-décorateur à Évian (Haute-Savoie). — Né à Lyon, le 24 décembre 1876. — Fils de feu Barriot Claude, artiste peintre et de Perréal Noémie, domiciliée à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 20 juillet 1915, au Lingekopff (Alsace).

Avait obtenu la citation.suivante :

Ordre du bataillon :

Mort pour la France en faisant très courageusement son devoir, notamment dans la nuit du 24 juin 1915, en allant dans un poste ennemi tuer des sentinelles. »

Croix de Guerre.

 

629 – BARRIOT Jules. Classe 1902. Sergent au 157e d’Infanterie, 4e C1e. — Fa­bricant de bronzes d’art à Lyon. — Né à Pougny, le 10 septembre 1882. — Fils de feu Barriot Claude, artiste-peintre et de Perréal Noémie, domiciliée à Pougny. — Griève­ment blessé, le 9 août 1915, à Flirey (Meuse). Mort pour la France, des suites, le 8 oc­tobre 1915 à l’Hôpital de Toul (lieuse).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre de l’Armée :

Très bon sous-officier, très courageux et brave au feu. A toujours rempli ses devoirs militaires. A été blessé très grièvement, le 9 août 1915, mort des suites de ses blessures. » .Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme. »

 

630 – BOURGEAU Louis-Aristide. —Classe 1903. Soldat au 44e d’Infanterie. —Agent en douanes à Paris. — Né à Pougny, le 29 janvier 1883. — Fils de Bourgeau Adolphe et de Perréal Eugénie, propriétaires à Pougny.

Mort pour la France, de maladie contractée en service, le 12 août 1915, en congé de con­valescence à Pougny.

 

631 – BRIFFOD Jean-Marie. Classe 1896. Clairon au 1.07e bataillon de Chasseurs alpins, 2e Cie. — Garçon de recettes à Genève. Né à Genève, le 11 juin 1876. — Fils de feu Briffod Jacques et de Colombet Louise, domiciliée à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 18 janvier 1917, devant Verdun.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du 107e bataillon de Chasseurs :

S’est particulièrement distingué au cours du combat du 24 octobre 1916 et pendant les journées qui ont suivi. »

Croix de Guerre.

 


 

19150616 Burnod Joseph Pougny 632632 – BURNOD Joseph. Classe 1915. Soldat au 15e bataillon de Chasseurs-à pied, 14e Cie. — Maréchal-ferrant à Genève. —Né à Pougny, le 5 mai 1895. — Fils de Bur­nod Louis et de Rossiaud Fanny, proprié­taires à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 16 juin 1915, en avant de Metzeral (Alsace).


 

19140828 Cler Pougny 632bis 632bis – CLERC Henri. Commandant au 6e Tirailleurs indigènes en 1913. — Né à Mutzig, Alsace (Haut-Rhin), le 6 août 1867. Marié le 28 octobre 1893, à 1VI11e Crépel Berthe, à Pougny (Ain). — Engagé volon­taire en 1886.

Campagnes : Tunisie; Algérie; région Sahariennes; Tonkin (1906-1910); Algérie; Maroc Occidental (1913-1914); campagne contre l’Allemagne.

Avait obtenu les citations suivantes :

  1. Cité à l’Ordre général à Casablanca, pour décision et énergie en conduisant une charge à la baïonnette.
  2. Cité à l’Ordre de l’Armée, 2 octobre 1914 :

« 27 et 28 août, a fait preuve de la plus grande bravoure et d’un mépris complet du danger. A été tué au moment où, précédant son bataillon, il l’entraînait à la charge contre une batterie de mitrailleuses ennemies, brus­quement démasquées à très faible distance. »

Décoré de la Légion d’honneur. – A la retraite de Charleroi, ayant la mission de retenir à tout prix l’ennemi, afin de per­mettre à nos régiments de se reformer sur la Marne, le commandant Clerc, déjà atteint de trois balles, dont une dans la cuisse, refusant de se laisser évacuer, entraîna à nouveau ses hommes à l’assaut, électri­sant ses hommes par sa bravoure, reçut une balle dans la poitrine et une dans la tête, et eut encore le temps en tombant de crier : « en avant ! ». – Ses hommes bondissant comme des panthères enlevèrent la position.

Tué à l’ennemi à la Fosse-à-l’Eau, près de Rethel (Ardennes), le 28 août 1914.


19150508 Delaurier André 633 T632633 – DELAURIER André. Classe 1900. Soldat au 133e d’Infanterie., 2e Cie. – Culti­vateur à Pougny. – Né à Choulex, canton de Genève (Suisse), le 28 décembre 1880. -Fils de feu Delaurier Louis et de Uzot Mar­guerite, cultivatrice à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 8 mai 1915, à Saint-Jean-d’Ormont (Vosges).

 

634 – DUCROUX Marcel-Joanny. -Classe 1908. Sapeur au 4e Génie, 26e Cie. -Cultivateur à Pougny. – Né à Pougny, le 24 septembre 1888. – Fils de feu Ducroux Pierre et de feue Jacquinot Virginie, en leur vivant à Pougny.

Mort pour la France, le 10 octobre 1915, à l’Hôpital militaire St-Jacques à Besançon.

 

635 – DUFOUR Émile-Auguste. Classe 1909. Caporal au 60e d’Infanterie. – Bou­langer à Pougny. – Né à Pougny, en avril 1889. – Fils de feu Dufour Henri et de feue Roguet Françoise, el: leur vivant à Pougny. – Marié à Mlle Sengleraz Célestine, domici­liée à Pougny.

Mort pour la France, de maladie con­tractée en service, le 27 décembre 1938, en congé de convalescence à Pougny.


636 – GASSMANN Édouard. Cl. 1916. Soldat au 72e d’Infanterie. – Cultivateur à Pougny. – Né à Pougny, en 1896. – Fils de feu Gassmann Émile et de Levrat Clo­tilde, domiciliée à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 16 avril 1917, près de Soupir (Champagne).


 

19140809 Gruffaz Pougny 637 637 – GRUFFAZ Jules. Classe 1913. Soldat de lre classe au 23e d’Infanterie. -Valet de chambre à Calluires (Rhône). -Né à Pougny, le 17 janvier 1893. – Fils de feu Gruffaz François et de Mottier Ernestine, domiciliée à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 9 août 1914, à Mulhouse (Alsace).


19160709 Gruffaz Lucien Pougny 638 T632 [Largeur max. 640 Hauteur max. 480]638 – GRUFFAZ Lucien-Jules. Classe 1909. Clairon au 42e d’Infanterie. – Caissier à Genève. – Né à Pougny, le 25 avril 1889. – Fils de feu Gruffaz François et de Mottier Ernestine, domiciliée à Pougny.

Mort pour la France, le 9 juillet 1916, à l’Hôpital temporaire de Salonique (Grèce). Croix de Guerre.


 

19140813 Guy Pougny 639 639 – GUY Antoine. Classe 1907. Sol­dat au 35e d’Infanterie. – Jardinier à Lyon. – Né à Villefranche (Rhône), en 1887. -Fils de feu Guy et de Guy Françoise, domi­ciliée à Lyon.

Tombé au Champ d’honneur, le 13 août 1914, à Montrejeune (Alsace).


 

19141228 Lainé Pougny 640 640 – LAINÉ Marius-Martial. Cl. 1911. Sous-Lieutenant. au 1er bataillon de Chas­seurs alpins, lè Cie. – Coiffeur à Gex. -Né à Saint-Étienne (Loire.), le 22 décembre 1891. – Fils de Lainé François et de Plan­chard Anne-Marie, domiciliée. à Ferney-Voltaire.

Tombé au Champ d’honneur, le 28 dé­cembre 1914, à Mont-Saint-Éloi (Pas-de-Calais).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre de la 10e Armée, du 20 janvier 1915 :

Brillante conduite au feu depuis le début de la guerre. Blessé le 13 septembre, est reparti sur le front, sur sa demande, sans vouloir jouir d’une permission de convales­cence. A été mortellement frappé, alors qu’il organisait une tranchée en terrain conquis. »

Signé : DE MAUD’HUY.

Croix de Guerre avec palme.


641 – LANDRECY François Antoine. Classe 1917. Soldat au 365e d’Infanterie, 19e Cie. – Cultivateur à Pougny. – Né à Pougny, le 8 février 1897. – Fils de Landecy Charles et de Jacquet Eugénie, cultivateurs à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 10 juin 1918, au mont Lagache (Oise).

Avait obtenu la citation suivante. :

Ordre du régiment, N° 268, du 21 juin 1918 :

Landecy François-Antoine, très bon sol­dat brave et courageux, plusieurs fois volon­taire pour des missions périlleuses. A été tué à son poste de combat. »

Croix de Guerre.


642 – LARUE Fernand-Joseph. Classe. 1917. Soldat au 60e d’Infanterie, 7e Cie. – Typographe à Bellegarde. – Né à Laconnex, canton de Genève (Suisse), le 21 janvier 1897. – Fils de Larue David, aiguilleur au P. L. M. et cafetier à Pougny et de feue Gilbertas Josette.

Disparu, le 16 avril 1917, au combat de Bermoncourt (Marne).

 

643 – MOTTIER Georges-Ernest. Classe 1917. Soldat au 23e d’Infanterie. – Culti­vateur à Pougny. – Né à Pougny, le 30 sep­tembre 1897. – Fils de Mottier Jean-Varie et de Salaz Joséphine, propriétaires à Pou­gny.

Mort pour la France, des suites d’intoxi­cation par gaz, le 28 mai 1918, à l’Hôpital militaire de Calais.

 

644 – MOTTIER Marius. Classe 1918. Soldat au 346e d’Infanterie, lle C1e. – Cul­tivateur à Pougny. – Né à Pougny, le 5 février 1898. – Fils de Mottier Auguste et de Girel Anna, propriétaires à Pougny.

Tombé au Champ d’honneur, le 2 juin 1918, à Chezy (Aisne).

 


 

19160101 Perréal Mariux Pougny 645 T640645 – PERRÉAL Marius-Arnoux. -Classe 1909. Soldat au 23e d’Infanterie, 2e C1e. – Cultivateur à Pougny. – Né à Pougny, le 24 décembre 1889. – Fils de feu Perréal François et de Pernoud Émilie, do­miciliée à Pougny.

Disparu, le ler janvier 1916, à l’Hart­mannswillerkopff (Alsace).

 


 

646 – SALVETTAT Léon. Classe 1915. Soldat au 159e d’Infanterie, 9e Cie. – Culti­vateur à Pougny. – Né à Nadoullac (Dor­dogne), le 26 juin 1895. – Fils de Salvetta Jean et de Roche Francisca-Julienne, domi­ciliée à Poligny. – Grièvement blessé par bombe d’avion en gare de Château-Thierry. Mort pour la France, des suites, le 5 juin 1917, à l’Hôpital de Château-Thierry (Aisne).

 

647 – SARDET Cyrille-Prosper. Classe 1896. Soldat d’Infanterie. – Culti­vateur à Pougny. -Né à Poligny, le 19 aofit 1876. – Fils de feu Sardet. Prosper et de feue Bernerat Eugénie, en leur vivant à Pougny. – Marié à Mlle Grenier Antoinette, à Vanchy.

Mort pour la France, le 12 octobre 1918, à l’Hôpital militaire d’Angers (Maine-et Loire).

 

648 – VUICHARD Jules. Classe 1911, Soldat au 35e d’Infanterie, 3e C1e. – Mar­chand de charbons à Genève. – Né à Genève, le 21 juin 1891 Fils de feu Vuichard Émile et de Carraz Marie, domiciliée à Genève.

Disparu, le 28 septembre 1915, à la ferme de Vauquois (Champagne).

 

 


Laisser un commentaire