Ornex 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants d’Ornex et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


 

19141119 Aubertinaz Ornex 239 239 – AUBERTINAZ Cyrille. Cl. 1889. Soldat au 5e d’Artillerie de campagne. -Ouvrier d’usine à Lyon. – Né à Ornex, le 16 décembre 1869. – Fils de feu Aubertinaz Louis et de feue Chappaz Fanchette, en leur vivant, à Maconnex (commune d’Ornex).

Niort pour la France, le 19 novembre 1914, à l’hôpital temporaire de Réthenans à Belfort.

 


 

19150518 Crochet Félix Ornex 240 T235240 – CROCHET Félix-Auguste. Classe 1912. Soldat au 44e d’Inf, 8e C1e. – Culti­vateur à Ornex. – Né à Saint-Genis, le 2 janvier 1892. – Fils de feu Crochet Jean-François et de feue Hudry Octavie, en leur vivant à Saint-Genis.

Mort pour la France, le 18 mai 1915, en captivité au camp de Niederwehren, près Cassel (Allemagne).

 


 

241 – FROSSARD Joseph. Classe 1913. Soldat au 163e d’Infanterie, 29e Cie. – Cul­tivateur à Ornex. – Né à Bégniens, Vaud (Suisse), le 16 janvier 1893. – Fils de feu Frossard Charles et de Pasteur Emma, culti­vatrice à Ornex.

Tombé au Champ d’honneur, le 6 octobre 1918, à Challerange, près Vouziers (Ar­dennes).

Déjà blessé en 1916, à la bataille de la Somme.


 

19140905 Gay Ornex 242 242 – GAY Adolphe-Édouard. Cl. 1900. Soldat au 133e d’Infanterie. – Cultivateur à Ornex. – Né à la Tour, commune de Saint-Doire (Haute-Savoie), le 16 mai 1880. – Fils de feu Gay Jean-Pierre et de feue Descombes Virginie, en leur vivant, culti­vateurs à Ornex.

Tombé au Champ d’honneur, le 5 sep­tembre 1914, au Col des Journaux (Vosges).


243 – LACHAUX Marcel-Louis. Cl. 1916. Soldat au 42e d’Infanterie, 5e C1e. – Culti­vateur à Ornex. – Né à Moëns, le 2 février 1896. – Fils de feu Lachaux Joseph et de feue Brassamain Marthe, en leur vivant cultivateurs à Ornex. – Blessé à deux reprises, en 1918.

Mort pour la France, des suites, le 21 oc­tobre 1918, à l’Hôpital temporaire N° 60, Fénelon, à Dunkerque.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment No 304 :

Soldat très brave. Le 16 avril s’est porté en avant sous un feu violent avec son fusil-mitrailleur et a réussi à faire taire une mitrailleuse ennemie qui occasionnait des pertes sérieuses à nos unités. »

Croix de Guerre.


244 – MICHAUD Louis-Arthur. CI.1897. Soldat de 11e cl. au 333e d’Inf., 22e Cie, -Cultivateur à Ornex. – Né à Segny, le ler juillet 1877. – Fils de feu Michaud Fran­çois-Xavier et de Tissot Aurélie, cultiva­trice à Ornex. – Marié à Mile Delley Annaïs, domiciliée à Villard (commune d’Ornex). Tombé au Champ d’honneur, le 17 février 1917, sous Verdun.

 

245 – PANISSOD Lucien-Gabriel. Classe 1909. Soldat de lre classe au 23e d’In­fanterie, 4e Cie. – Cultivateur à Ornex. -Né à Clamart (Seine), le 25 décembre 1889. -Fils de feu Panissod Charles-Gabriel et de Frauentilder Henriette, propiétaire à Ornex.

Disparu, le 7 septembre 1914, à Anould, près Gérardmer (Vosges).

 

246 – PHILIPPE Jules-François. Classe 1895. Soldat au 333e d’Infanterie. -Cultivateur à Ornex. – Né à Ornex, le 23 octobre 1875. – Fils de feu Philippe An­dré et de feue Robert Eugénie, en leur vivant cultivateurs à Maconnex (commune d’Ornex). – Grièvement blessé, le 12 no­vembre 1914, à Dombasle.

Mort pour la France, des suites, le

24 novembre 1914, à l’Hôpit.al militaire de Lunéville (Meurthe-et-Moselle).


247 – TERROUX Félix-Jean-Marie. Classe 1915. Caporal au 371e d’Infanterie, 23e C1e. – Jardinier. — Né à Ornex, le 22 juillet 1895. – Fils de Terroux Auguste-Antoine et de Elzinger Marie-Clotilde, culti­vateurs à Ornex, – Grièvement blessé, le 24 septembre 1916, devant Florina (.Macédoine).

Mort pour la France, des suites, le 10 no­vembre 1916, à l’Hôpital Sainte-Anne de Toulon (Var).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre de la division, No 73 :

Terroux Félix, excellent caporal, coura­geux et très ardent au combat. A été griève­ment blessé en entraînant son escouade à l’attaque de retranchements ennemis sous un feu des plus violents. »

Croix de Guerre.

 

Laisser un commentaire