Echenevex 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants d’Echenevex et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


158 – BESSON Ernest. Classe 1913. Caporal au 3e bis de Zouaves, C1e de IVIitrail­leuses. – Cultivateur à Échenevex. – Né à Échenevex, en 1893. – Fils de Besson Pierre et de Gallay Marie.

Disparu, du 18 au 30 ruai 1918, à la côte 240, à Gueux.

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre du Régiment du 15 janvier 1918 :

Conduite irréprochable au feu. Est tou­jours prêt pour les missions délicates. A pris part à toutes les affaires avec le régiment; s’est distingué à Verdun et dans la Somme, où il a été blessé. »

– « Ordre de la 91e brigade algérienne du 26 avril 1918 :

Mitrailleur d’une intrépidité sans pa­reille, a opposé une résistance admirable à une contre-attaque ennemie. Tirant avec calme, a infligé des pertes sérieuses aux assaillants qui s’avançaient en rangs serrés, »

Croix de Guerre avec deux étoiles.

 


 

19160913-brand-jean-echenevex-159-t156-largeur-max-1024-hauteur-max-768159 – BRAND Jean. Classe 1901. Ca­poral au 60e d’Infanterie. – Boulanger à Genève. – Né à Échenevex, le ler juin 1881, – Fils de feu Brand Basile et de feue Chapuis Marie-Louise, en leur vivant domiciliés à Échenevex.

Tombé au Champ d’honneur, le 13 sep­tembre 1916, à Bouchavesne (Somme).

Avait obtenu la citation suivante : Ordre général de l’Armée :

Jean Brand Basile, du 152e d’Infanterie, n’a pas hésité, en plein jour, sous un feu des plus violents, à sortir de sa tranchée, pour couper le réseau de fil de fer d’une tranchée ennemie très solidement organisée et défen­due, dont il a ainsi permis l’enlèvement. – Blessé très grièvement dans l’accomplis­sement de sa mission. »

Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme.

 


 

19160519 Carraz Paul Echevevex 160 T156 160 – CARRAZ Paul. Classe 1910. Sol­dat au 101e d’Infanterie, 8e Cie. Employé. au Crédit Lyonnais, à Genève. Né à Échenevex, en 1890. Fils de Carraz Claudius, instituteur en retraite à Marseille, et de feue Repinger Marie.

Tombé au Champ d’honneur, le 19 mai 1916, devant Verdun (Meuse).

 


 

161 – DUPANLOUP Henri. Classe 1917. Soldat au 44e d’Infanterie, 3e Cie, -Cultivateur à Échenevex. – Né à Echene­vex, en 1897. – Fils de Dupanloup Pierre et de Donque Julie fermiers au Creux de Naz­Dessous (commune d’Echenevex).

Tombé au Champ d’honneur, le 28 sep­tembre 1918, à la butte de Tahure (Champagne).

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre du Régiment, (1\10 68, du 23 sep­tembre 1917 :

Soldat brave et courageux. S’est élancé crânement à une contre-attaque, le 9 sep­tembre 1917, sous un violent bombar­dement. »

– « Ordre du Régiment No 101, du 29 juin 1918 :

Excellent fusillier-mitrailleur, remar­quable au feu par sa bravoure et son sang-froid. Le 11 mai 1918, sous un violent bombardement, s’est prodigué près d’un de ses camarades enseveli et a réussi à le déga­ger. – A été blessé lui-même, dans les Flandres, le 14 mai 1918.

Croix de Guerre avec deux étoiles.

 

162 – ESTIER Amédée-Victor. Cl. 1914. Soldat au 361e d’Infanterie, lre Cie. -Cultivateur à Mury-Échenevex. – Né à Échenevex, en 1894. – Fils de feu Estier Louis et de feue Thabuis Clémentine, en leur vivant domiciliés à Mury (commune d’Échenevex),            Prisonnier du 25 mai 1916.

Mort pour la France, le 9 mars 1918, en captivité à Schenindmund, près Posen (Allemagne).


 

19150102 Jacquet Jean Echenevex 163 T156 163 – JACQUET Jean. Classe 1894. Sergent au 107e d’Infanterie, 5e C1e. – Culti­vateur à Echenevex. – Né à Croisy (Haute-Savoie), le 5 juin 1874. – Fils de feu Jacquet Alexandre et de feue Pontat Françoise. -Marié à Mile Vuagnoux Mélanie, cultiva­trice à Échenevex.

Mort pour la France, le 2 janvier 1915, à l’Hôpital de Saint-Pol-sur-Ternoix (Pas-de-Calais).


164 – MASSON Jean-François. Cl. 1918. Soldat au d’Infanterie. – Cultivateur à Chenaz-Echenevex. – Né à Echenevex, le 20 août 1918. – Fils de feu Masson Adrien et de Buffaz Louise, propriétaire à Chenaz, (commune d’Echenevex).

Tombé au Champ d’honneur, le 25 sep­tembre 1918, à Menancourt (Champagne).


 

19140820 Nicod Echenevex 165 165 – NICOD Louis-Édouard. Cl. 1906. Soldat au 3e bat. de Chasseurs à pied, Cie H. R. – Cultivateur à Echenevex. – Né à Echenevex, en 1886. – Fils de Nicod Sylvie-Louise, cultivatrice à Echenevex.

Tombé au Champ d’honneur, le 20 août 1914, en Alsace.


19150321 Reistroffer Just Echenevex 166 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]

166 – REISTROFFER Just. Cl. 1902. Sergent au 5e bat. de Chasseurs à pied. -Cultivateur à Chenaz-Echenevex. – Né à Echenevex, en 1882. – Fils de Reistroffer Bernard, propriétaire à Chenaz (commune d’Echenevex), et de feue Greffier Louise. -Blessé à Rambervillers (Vosges).

Mort pour la France, des suites, le 21 mars 1915, à l’Hôpital civil de Gex (Ain).

2 réponses à Echenevex 1914-1918

  1. Bérangère Bossus dit :

    Bravo pour votre site qui est très bien fait.
    Une précision concernant Just Reistroffer : il était sergent au 43e bataillon de Chasseurs à Pied pendant la guerre. La photo date de son service militaire (au 5e bataillon de chasseurs). Salutations.

  2. corinne orsini dit :

    Merci a vous , je suis la descendante de Jacquet Jean , que d’emotion !

Laisser un commentaire