Divonne 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants de Divonne et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


19150328 Baissot Charles Divonne 101 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]101 – BAISSOT Charles-Eugène. Classe 1902. Sergent au 3e bat. de Chasseurs à pied, 8e Cie. — Plâtrier-peintre à Divonne-les-Bains. — Né à Divonne-les-Bains, le 20 juillet 1882. — Fils de feu Baissot André et de feue Martin Hortense-Julie, en leur vivant à Divonne-les-Bains. — Marié à Mlle David-Missilier Hélène, domiciliée à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 28 mars 1915, en forêt de Parroy, près Nancy (Meurthe-et-Moselle).

 


 

19151211 Baissot Fernand Divonne 102 T095bis102 – BAISSOT Fernand. Classe 1908. Soldat au 3e bat, de Chasseurs à pied, 5e Cie.

Pâtissier à New-York (États-Unis). —Né à Divonne-les-Bains, en 1888. — Fils de feu Baissot André et de feue Martin Hortense Julie, en leur vivant à Divonne-les-Bains. — Blessé le 4 décembre 1915, près de Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais).

Mort pour la France, des suites, le 11 dé­cembre 1915, à l’Ambulance 5 ,/17, à Houdain (Pas-de-Calais).

 


 

19160506 Bonnet Paul Divonne 132bis T130103 – BONNET Paul-Louis. Cl. 1905. Soldat au 133e d’Infanterie, 6e C1e. Culti­vateur à Arbère-Divonne. Né à Divonne-les-Bains, le 6 avril 1885. Fils de feu Bonnet Jean-Louis et de Romand Pauline-Eugénie, cultivatrice à Arbère (commune de Divonne-les-Bains). Marié à Mlle Bory Élise, domiciliée à Arbère-Divonne. Blessé grièvement, le 1er mai 1916, à la Cha­pelotte (Vosges).

Mort pour la France, des suites, le 6 mai 1916, à l’Hôpital de Raon-l’Étape (Vosges).

 


 

19160909-bouchet-charles-divonne-104-t104-largeur-max-1024-hauteur-max-768104 – BOUCHET Charles-Albert. Classe 1904. Soldat au 333e d’Infanterie, 19e Cie.  Cultivateur à Divonne-les-Bains.  Né à Divonne-les-Bains, le ler juillet 1884. Fils de Bouchet François-Louis et de Panisset Adèle, cultivateurs à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 9 sep­tembre 1916, devant le fort de Vaux, à Verdun.

Croix de Guerre.

 


19160506 Bonnet Paul Divonne 132bis T130

105 – BOUCHET Joseph-Eugène. Classe 1905. — Caporal au 42e d’Infanterie, lle C1e. — Boulanger. — Né à Divonne-les-Bains, le 5 juillet 1885. — Fils de feu Bouchet Jean et de Dubout Marie, sans profession, à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 9 mai 1917, à Bermaincourt (Champagne).

 

106 – BOURGEAT Charles-Albert. Classe 1914. Soldat au 30e d’Infanterie, C1e Hors-Rang. — Employé aux Bains de Divonne. — Né à Vich (canton de Vaud, Suisse), le 19 octobre 1894. — Fils de feu Bourgeat André et de Cadoux Louise, sans profession à Divonne-les-Bains.

Mort pour la France, le 6 décembre 1918, à l’Hôpital civil de Thonon (Haute-Savoie). Avait été blessé à trois reprises.

 


 

19150615 Cassera Eugène Divonne 107107 – CASSERA Eugène-François. Classe 1915. Soldat au 97e d’Infanterie, 4e Cie. — Diamantaire à Divonne-les-Bains. — Né à Divonne-les-Bains, le 16 mars 1895.

Fils de Cassera André et de Bernadeaux Eugénie, cultivateurs à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Disparu le 15 juin 1915, devant Souciiez (Pas-de-Calais).


 

19140923 Celet Divonne 108 108 – CELET Charles-Louis.Classe 1908. Sous-lieutenant au 23e d’Infanterie. — Des­sinateur à la Cie P. L. M. — Né à Dor­tans (Ain), le 19 mai 1888. — Fils de feu Celet Louis-Joseph, instituteur et de Guillon Marie-Louise, domiciliée à Divonne-les-Bains. — Blessé grièvement de quatre balles, le 21 septembre 1914, dans les Vosges.

Mort pour la France, des suites, le 23 sep­tembre 1914, à l’Hôpital de St-Dié (Vosges).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment :

Officier très brave et très dévoué, tombé glorieusement en faisant son devoir, le 11 septembre 1914.

Croix de Guerre.


109 – CHABERT Louis. Classe 1902. Soldat au 363e d’Infanterie, 6e C1e de Mi­trailleuses. — Électricien aux Bains de Divonne. — Né à Divonne-les-Bains, en 1882. — Fils de feu Chabert Jean et de feue Jacquemet Marie, en leur vivant à Divonne-les-Bains. — Marié à 1lI1Ie Chappaz Lucie, sans profession, à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 16 avril 1917, au fort de Brimond, nord de Reims (Marne).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment No 373, du 27 avril 1917 :

Chabert Louis, soldat à la 6e C1e de Mi­trailleuses, du 363e d’Infanterie. — Agent de liaison dévoué et courageux, blessé mor­tellement à son poste de corhbat, à côté de son commandant de compagnie, pendant un combat. »

Croix de Guerre.

 

110 – CHAUVEL Auguste. Classe 1912. Maréchal des Logis au 176e d’Artillerie, 23e batterie. — Charpentier à Divonne-les-Bains. — Né à Divonne-les-Bains, le 21 mars 1892. — Fils de feu Chauvel Alphonse et de Vauthier Apolonie, Café Perd-temps, â Divonne-les-Bains.

Tué accidentellement, le 24 nov. 1918, à Nemours (Seine-et-Marne).

Médaille Militaire et Croix de Guerre, avec palme et plusieurs étoiles.

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre de la brigade d’artillerie du 35e Corps, No 40, du 12 juillet 1916 :

Excellent maître-pointeur, digne de tous les éloges pour sa belle attitude au feu; a été blessé le 24 juin 1916, en assurant le service de sa pièce. »

— « Ordre du ler Corps d’Armée, No 32, de juillet 1918 :

Gradé, d’un courage et d’une bravoure remarquables. Apercevant une colonne de trois tanks ennemis, a rempli les fonctions de pointeur et a réussi, par la précision et la justesse de son tir, à démollir le premier tank et à mettre en fuite les deux autres. »

— « Ordre de la 5e Armée No 410,du 28 sep­tembre 1918 :

Faisant partie d’une équipe de volon­taires qui a démonté et ramené un canon armant un char d’assaut ennemi, mis hors de service par le tir de leur batterie, échoué à 100 mètres des lignes ennemies et en butte à un tir incessant de l’adversaire; après cinq nuits d’efforts, au prix des plus grandes difficultés et de sérieux dangers, l’équipe est parvenue à ramener ce canon de plus de 200 kilogs jusqu’à nos lignes. »

Signé : DE MITRY.

Délivré par le Maréchal Commandant en Chef les Armées de l’Est :

Signé ; PÉTAIN.

 

110bis – CHEVASSUS-AGNÈS Albert-Maurice. Classe 1905. Soldat au 363e d’infan­terie. — Valet de chambre à Paris. — Né à Divonne-les-Bains, le 23 décembre 1885. —Fils de feu Chevassus-Agnès Eugène et de Badel Antoinette, domiciliée à Divonne-les-Bains. – Marié à Mlle Vialcollet. Adelaïde, domiciliée à Paris. — Grièvement blessé le 18 avril 1917, en Champagne.

Mort pour la France, des suites, le 2 mai 1917, à l’Hôpital auxiliaire No 2, à Troyes (Aube).

 


 

19150614 Dardel Charles Divonne 111 111 – DARDEL Charles. Classe 1913. Soldat au 15e bat. de Chasseurs à pied, 4e Cie, — Cultivateur à Plan-Divonne. — Né à Divonne-les-Bains, le 21 avril 1893. — Fils de feu Dardel Amédée et de Dubout Joséphine, propriétaire à Plan (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 14 juin 1915, à Métzeral (Alsace).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du Bataillon No 179, du 29 juin 1915 :

Le chasseur Dardel Charles s’est élancé bravement à l’attaque d’urr4 tranchée .enne­mie, le 14 juin, et est tombé glorieusement sur la position. »

Croix de Guerre.

 


 

19150708 Dubout Louis Divonne 112112 – DUBOUT Louis-Eugène. Cl. 1910. Soldat au 133e d’Infanterie, 12e Cie_ —Cultivateur à Villars-Divonne. — Né à Divonne-les-Bains, le 26 juillet 1890. —Fils de feu Dubout Louis-Cyrille et de Duparc Louise-Antoinette, sans profession, à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 8 juil­let 1915, à la Fontenelle (Vosges).

Avait obtenu la citation suivante :

« Ordre du régiment No 171, du 19 juil­let 1915 :

Très belle conduite au feu. Est tombé mortellement frappé à l’assaut de la position de la Fontenelle, le 8 juillet. »

Croix de Guerre.


 

19140914 Detraz Divonne 113 113 – DETRAZ Marius. Classe 1911. Soldat au 169e d’Infanterie, 8e Cie. — Bou­cher-charcutier. — Né à Genève (Suisse), en 1891. — Fils de Detraz Marie, cultivatrice à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 14 sep­tembre 1914, en Lorraine.


114 – DUC Paul-Fouis. Classe 1915, Canonnier au 303e d’Artillerie lourde. 7e batterie. – Cultivateur à Divonne-les-Bains. – Né à Divonne-les-Bains, le 8 sep­tembre 1895. – Fils de feu Duc Louis et de Martin Marie-Louise, cultivatrice à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 18 août 1918, à Bonval (Aisne).


115 – GEINDRE Émile. Classe 1903. Sol­dat au 333e d’Infanterie, 24e C1e. – Cultiva­teur à Divonne-les-Bains. – Né à Divonne-les-Bains, le 18 août 1883. – Fils de feu Geindre Jules et de feue Romand Joséphine, en leur vivant, cultivateurs à Divonne. -Marié à Mlle Duc Louise, domiciliée à Di­vonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 1eT oc­tobre 1916, devant Verdun.

 


 

19150603 Geindre Marc Divonne 116 116 – GEINDRE Marc-Eugène. Cl.1901. Soldat au 133e d’Infanterie. – Cultivateur à Divonne-les-Bains. – Ne à Divonne-les-Bains, le 2 février 1881. – Fils de feu Geindre Jules et de feue Romand Joséphine.

Mort pour la France, le 3 juin 1915, à l’Hôpital auxiliaire No 217, à Ferney-Voltaire (Ain).

 


 

117 – GERBOLINO Michel. Cl. 1904. Soldat au 5e bat. de Chasseurs à pied, lre Cie. Valet de Chambre à Berne (Suisse). – Né à Saint-Pierre-d’Allevard (Isère), le 29 sep­tembre 1884. – Fils de feu Gerbolino Blaise et de feue Boot Ursule.

Tombé au Champ d’honneur, le 31 juil­let 1917, au Chemin des Dames (Champagne). – Avait été déjà blessé à deux reprises, d’abord dans les Vosges, puis à l’Hartmanns­willerkopff.

Croix de Guerre.


 

19140818 Girel Divonne 118 118 – GIREL Auguste.-Louis. Cl. 1907. Soldat au 133e d’Infanterie. Employé aux Bains de Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 18 mars 1887. – Fils de feu Girel Louis et de Joz-Roland Marie, domiciliée à Plan (commune de Divonne-les-Bains).

Disparu, le 18 août 1914, à Rambervillers (Vosges).


19150502 Girel Eugène Divonne 119 T112119 – GIREL Eugène-Albert. Cl. 1913. Soldat au 4e bat, d’Infanterie légère l’Afri­que. – Ouvrier-maçon. – Né à Divonne-les-Bains, le 11 mars 1893, – Fils de feu Girel Louis et de Joz-Roland Marie, domiciliée à Plan (commune de Divonne-les-Bains. – Grièvement blessé, le 27 avril 1915, dans le Sud-Tunisien.

Mort pour la France, des suites, le 2 mai 1915, à l’Ambulance, en Tunisie.

 

120 – GOUDARD Eugène-Antoine. Classe 1911. Sous-lieutenant au 149e d’Infan­terie, 7e Cie, – Employé aux Bains-de­Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 10 oc­tobre 1891. – Fils de Goudard Louis et de Chevassus Eugénie. – Cultivateurs à Arbère (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 26 sep­tembre 1915, au bois en Hâche, près Notre-Dame de Lorette (Pas-de-Calais).

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre du 21e Corps d’Armée, No 49 du 18 juin 1915 :

Officier d’une très grande valeur ayant toujours fait preuve de bravoure et de qua­lités militaires remarquables. A l’attaque de nuit du 29 mai, a entraîné sa section sous une grêle de balles jusque dans la tranchée alle­mande, l’a fait organiser et s’y est maintenu sous les bombes. »

– « Ordre de la 10e Armée No 111, du 21 octobre 1915 :

Le 26 septembre, devant Angres, a été tué en entraînant brillamment sa section à l’attaque des tranchées allemandes sous une fuellade et un bombardement des plus violents. Officier brave et plein d’entrain. -Déjà blessé et cité à l’ordre du Corps d’Ar­mée.

Croix de Guerre avec palme et deux étoiles.


 

19150507 Goudard Fernand Divonne 121 T121121 – GOUDARD Fernand-François. Classe 1907. Soldat au 8e d’Infanterie colo­niale, 8e Cie. – Cultivateur à Arbère­Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 1er juillet 1887. – Fils de Goudard Louis et de Chevassus Eugénie, cultivateurs à Arbère (commune de Divonne-les-Bains).

Disparu, du 7 au 12 mai 1915, aux Darda­nelles.

 


 

19150708 Goudard Louis Divonne 122122 – GOUDARD Louis-Ferdinand. Classe 1909. Caporal-infirmier au 133e d’In­fanterie, 4e Cie. – Coiffeur à Lyon. – Né à Divonne-les-Bains, le 26 novembre 1889. -Fils de feu Goudard Jean-Marie-Étienne et de Aulard Marie-Éléonore, sans profession, à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 8 juil­let 1915, au combat de la Fontenelle (Vosges).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du Régiment du 24 novem­bre 1915 :

Soldat brave, remarquablement dévoué, toujours prêt à remplir les missions les plus difficiles. »

Croix de Guerre.

 


 

19151004 Goudard Paul Divonne 123 T121123 – GOUDARD Paul-Alexis. Cl. 1910. Soldat de lre classe, au 44e d’Infanterie, 12e C1e. – Cultivateur à Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 17 juillet 1890. – Fils de Goudard Charles-Eugène et de Rollin Anna, cafetiers à Plan (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 4 oc­tobre 1915, à la Ferme aux Vacques, région de Souain (Champagne).

 

124 – GOUDARD Polydore-Noël. Cl. 1900. – Canonnier au 47e d’Artillerie de campagne, 7e Batterie. – Cultivateur à Arbère-Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 25 décembre 1880. – Fils de feu Goudard Jules et de Dumont Marie, propriétaires à Arbère (commune de Divonne-les-Bains).

Mort pour la France, le 30 juin 1918, à l’Hôpital militaire de Salonique (Grèce).

 

125 – GRANDJEAN Émile-François. Classe 1903. – Sergent au 333e d’Infanterie, 22e Cie. – Employé de tramways à Genève. – Né à Divonne-les-Bains, le 21 août 1883. – Fils de feu Grandjean Édouard et de Mugnier Françoise, domiciliée à Saint-Gix (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 31 août 1914, à Gerbevillers (Meurthe-et-Moselle).

 

126 – HUGUES Marc-Édouard. Cl.1890. Caporal au 56e Territorial d’Infanterie, 8e Cie, – Né à Divonne-les-Bains, le 28 jan­vier 1870. – Cultivateur à Divonne. – Fils de feu Hugues Édouard et de feue Jarnier Eugénie, en leur vivant à Divonne-les-Bains.

Mort pour la France, le 14 décembre 1916, à l’Hôpital mixte de Bourg-en-Bresse (Ain).

 

127 – HUMBERT Marius-Jules-Eugène. Classe 1916. Soldat au 42e d’Infanterie, 6e C1e. – Électricien à Paris. – Né à Divonne-les-Bains, le 30 janvier 1896. – Fils de feu Humbert Eugène et de feue Poncet Félicité, en leur vivant à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 18 sep­tembre 1918, au Moulin-Laffaux (Aisne).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du Régiment No 378, du 16 no­vembre 1917 :

Humbert Marius, soldat modèle, s’est particulièrement distingué au cours de la contre-attaque du 24 octobre 1917. »

Croix de Guerre.


 

19140819 Husson Divonne 128 128 – HUSSON Paul. Classe 1907. Sol­dat au 60e d’Infanterie. – Cultivateur à Saint-Gix (Divonne). – Né à Divonne-les-Bains, en février 1887. – Fils de feu Husson François et de feu Joz-Roland Adèle, en leur vivant à Saint-Gix (Divonne).

Disparu, en août 1914, à Gerbevillers (Meurthe-et-Moselle).


19160309 Joz-Roland Fernand Divonne 129 T121129 – JOZ-ROLAND Fernand. Cl. 1915. Soldat au 153e d’Infanterie, 8e C1e. – Culti­vateur à Divonne-les-Bains. – Né à Divonne-les-Bains, le 20 septembre 1895. – Fils de Joz-Roland Eugène et de Métral Sophie, propriétaires à la Toupe (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 9 mars 1916, devant Verdun (Meuse).

 


 

130 – LAMY Marius. Classe 1916. Sous-Lieutenant au 96e d’Infanterie, 6e Cie. _ Élève-ingénieur à l’École d’électricité de Marseille. Diplômé des Écoles Nationales professionnelles de France. – Né à Divonne­les Bains, le 19 janvier 1896. – Fils de feu Lamy Charles et de Recordon Marie-Louise, propriétaires à Divonne-les-Bains.

Disparu le 30 avril 1918, secteur de Locre, près le Mont Kemmel (Belgique).

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre de la Brigade No 63, du 3 oc­tobre 1917 :

Très bon chef de section. A fait preuve de beaucoup de sang-froid et de courage, en entraînant ses hommes à l’assaut des posi­tions ennemies, le 20 août 1917, sous un feu des plus violents. »

– « Ordre de l’Armé No 23, du 7 juin 1918 :

Officier d’une très grande bravoure. A entraîné brillamment sa section par trois fois à l’assaut. A su maintenir ses hommes sous de violents tirs de barrage et de mitrailleuses, se tenant lui-même aux endroits les plus dangereux. Est tombé mortellement frappé au cours de la troisième attaque de la jour­née. »               Signé : DE MITRY.

Croix de Guerre avec palme et étoile.

 

131 – LAMY Paul. Classe 1917. Sergent au 317e d’Infanterie, 23e C1e. – Employé aux Bains-de Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 18 avril 1897. – Fils de feu Lamy Charles et de Recordon Marie-Louise, propriétaire à Divonne-les-Bains.

Disparu, le 15 juillet 1918, à Vaudières­sur-Châtillon (Marne).

 

132 – MARTIN Gaston-Charles-Albert. Classe 1911. – Soldat au 233e d’Infanterie, 23e Cie. – Cultivateur à Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 20 mai 1891. – Fils de Martin Louis et de Martin Eugénie, culti­vateurs à l’Arzelier (commune de Divonne-les-Bains).

Disparu le 20 juillet 1918, à Blesdie­-Hulut.

 

132bis – BONNET Paul-Louis. Cl.1905. Soldat au 133e d’Infanterie, 6e C1e.

Mort pour la France des suites de ses blessures, le 6 mai 1916, à l’Hôpital de Raon-l’Étape (Vosges).

 

133 – MARTIN Louis -Ferdinand. Classe 1914. Caporal au ler bat, de Chasseurs à pied, 2e Cie. – Cultivateur à Villars­Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 10 mai 1894. – Fils de feu Martin Ferdinand et de Dubout Joséphine. – Cultivatrice à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 7 juin 1918, au bois Buissiares, près Château-Thierry (Aisne).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du Bataillon No 170, du 22 no­vembre 1916 :

Comme volontaire, et sous un bombar­dement des plus violents, a exécuté, le

7 novembre 1916, une patrouille des plus dangereuses à proximité des lignes alle­mandes.»

Croix de Guerre.

 


 

19150509 Martin Philippe Divonne 134 T130134 – MARTIN Philippe-Louis. Cl. 1914. Soldat au 21e bat. de Chasseurs à pied, 4e C1e.- Cultivateur à Divonne-la-Buzelle. – Né à Divonne-les-Bains, le 9 mars 1894. Fils de Martin Charles et de Vavre Louise, propriétaires à la Buzelle (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 9 mai 1915,- à Notre-Dame-de-Lorette (P.-de-C.).

 


 

135 – MUGNIER Claude. Classe 1893. Soldat au 23e d’Infanterie, 27 Cie. – Cultivateur a Arbère (Divonne). – Né à Thorens (Haute–Savoie), le 8 juin 1873. – Fils de feu Mugnier Joseph et de feue Luiset Dorothée. – Marié à Mlle Suaton Maxence, cultivatrice à Arbère (commune de Divonne­-les-Bains).

Mort pour la France le 30 juillet 1918 à l’Hôpital auxiliaire No 6 à Bourg-en-Bresse (Ain).

 

136 – OLIVET Gaston. Classe 1917. Caporal au 23e d’Infanterie, 5e Cie. – Culti­vateur à Villars (Divonne). – Né à Divonne- les-Bains le 6 août 1897. – Fils de Olivet Paul et de Martin Louise, cultivateurs à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 9 octobre 1918 ; devant Roulers (Belgique).

« Ordre de la brigade No 23 du 15 novembre 1917.

, Très bon soldat, dévoué, remarquable par son entrain et son sang-froid, s’est particulièrement distingué par son endurance et sa bonne humeur pendant la période du 23 octobre au 5 novembre, en contribuant ainsi à remonter le moral de ses camarades. »

Croix de guerre.

 

137- PANISSOD Arthur. Classe 1913. ,~ et ,au«  $-e Soldat au 8è Train des Équipages, Section T-M 420. Cultivateur à Villars (Divonne)‑ . Né à Divonne-les-Bains, le 23 janvier 1893 – Fils de Panissod Just et de Dubout Lucie, propriétaires à Villars

(Commune de Divonne-les-Bains). Tombé au Champ d’honneur, le 19 août 1918, tué par une bombe d’avion, à Nancy.

Déjà blessé le ler septembre 1914, à Maudroy, près de Saint-Dié (Vosges).

 

138 – PANISSOD Jean-Albert. C1.1909. Soldat du 401è d’Infanterie, 10e Cie. –Employé au buffet de la Gare de Lyon à Paris.

Né à Divonne-les-Bains, le 7 août 1889. – Fils de feu Panissod François et de feue Regard Eugenie, en leur vivant à Plan, (Commune de Divonne-les Bains).

Tombé au champ d’honneur, le 26 septembre 1918 au combat du Hamel (épine de Dallou), près de Saint-Quentin.

Croix de Guerre avec citation.

 


19160711 Panissod Paul Divonne 139 T139 [Largeur max. 640 Hauteur max. 480]139 – PANISSOD Paul-Albert. Cl. 1898. Soldat au 370e d’Infanterie, 3e Cie de Mitrailleuses. – Propriétaire à Divonne-les-Bains. Né à Divonne-les-Bains, le 21 mars 1878. Fils de feu Panissod Eugène et de Goudard Louise, propriétaires à Divonne-les-Bains

Disparu le 11 juillet 1916, au bois de Vaux, près Verdun (Meuse)

 


 

19160903-patroix-louis-divonne-140-t139-largeur-max-1024-hauteur-max-768140 – PATROIX Henri. Classe 1906. Soldat du 333è d’Infanterie, 21è Cie. Cultivateur à la Baronne (commune de Divonne-les-Bains). a Disparu, le 30 août 1914 à Gerbevillers (Meurthe-et-Moselle).

 


 

141 – PATROIX Louis – François. Classe 1904. Soldat au 43e bat. de Chasseurs à pied. Charcutier. Né à Divonne-les-Bains le 11 avril 1884. Fils de Patroix Eugène et de Tardy Octavie, culétivateurs à Villard (commune de Divonne-les-Bains).

Tombe au Champ d’honneur, le 3 sep­tembre 1916, à la bataille de la Somme.

Avait obtenu la citation suivante :

« Ordre du Bataillon, du 21 septembre 1916 : Chasseur Patroix Louis. Excellent chasseur, brave et dévoué ; tué à son poste pendant l’attaque du 3 septemebre 1916. »

Croix de Guerre.

 


 

19160521 Patroix Paul Divonne 142 T139 142 – PATROIX Paul-Eugène. C1.1906. Soldat au 65e bat. de Chasseurs à pied. Maréchal-ferrant. Né à Divonne-les-Bains le 14 septembre 1886. Fils de Patroix Eugène et de Tardy Octavie, cultivateurs à Villars (commune de Divonne-les-Bains),

Tombé au Champ d’honneur, le 21 mai 1916, dans le bois d’Haudremont (Verdun).

 


 

143 – PROST Paul-Louis-François. Classe 1901. Soldat au 333e d’Infanterie, 21e C1e. – Employé aux Bains de Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 30 sep­tembre 1881. – Fils de feu Prost François et de Goudard Marie-Clarisse, sans pro­fession, à Divonne-les-Bains.

Tombé au Champ d’honneur, le 25 oc­tobre 1916,devant le fort de Vaux, à Verdun.

Croix de Guerre.

 


 

19150510 Rancurel Emile Divonne 143bis T139143bis – RANCURET Émile. Cl. 1913. Soldat au 2e Zouaves, 9e C1e. – Chauffeur à Divonne. – Né le 10 octobre 1893. – Fils de feu Rancuret Ferdinand et de Bechet Eugénie.

Disparu, le 10 mai 1915, à Neuville­-Saint-Waast (Pas-de-Calais).

Avait obtenu la citation suivante :

« A fait preuve, pendant les journées des 9 et 10 mai, d’un grand courage et d’un mépris réel du danger, se portant en avant sous un feu très violent de l’ennemi et don­nant le meilleur exemple à ses camarades, blessé le 10 mai 1915. »

Croix de Guerre.

 


 

19150708 Regard Adolphe Divonne 144144 – REGARD Adolphe. Classe 1901. Soldat au 133e d’Infanterie. – Diaman­taire à Divonne. — Né à Divonne-les-Bains, en 1881. – Fils de Regard Philias et de Critin Marie, diamantaires à Divonne-les-Bains. – Marié à M11e Elinger Marie, domi­ciliée à Lézin (canton de Vaud – Suisse).

Tombé au Champ d’honneur, le 8 juillet 1915, au combat de la Fontenelle (Vosges).

Croix de Guerre.

 


 

145 – REGARD Jean-Léon. Classe 1901. Soldat à la 9e Section de C. O. A. – Culti­vateur à Divonne. – Né à Vésenex-Crassier, le 3 février 1881. – Fils de feu Regard Au­guste et de Lacroix Marie-Elisa, domiciliée à Vésenex-Crassier. – Marié à M11e Lançon Marie-Louise, employée-aux-Bains de Di­vonne, domiciliée à Plan (commune de Di­vonne).

Mort pour la France, à l’Hôpital auxi­liaire N° 12, à Chinon (Indre-et-Loire).

 

146 – REGARD Émile-Louis. Cl. 1900. Sapeur au 7e bat. du Génie, 2e C1e. – Culti­vateur à la Buchette (Divonne). – Né à Divonne-les-Bains, en 1880. – Fils de feu Regard Louis, et de feue Dubout Rosalie, en leur vivant propriétaires à la Buchette­Divonne.

Tombé au Champ d’honneur, le 26 sep­tembre 1918, au Moulin-Laffaux (Aisne).

 

147 – ROMAND Edmond. Classe 1904. Soldat au 407e d’Infanterie, C1e des Mitrail­leuses. – Cultivateur à Villars-Divonne. -Né à Divonne-les-Bains, le 25 juillet 1884. -Fils de feu Romand Marc et de Hutin Anna, sans profession, à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 28 sep­tembre 1915, à Neuville-St-Waast (P.-de-C.).

 

148 – ROMAND Jean-François. 01.1899. Soldat au 55e bat. de Chasseurs à pied. -Cultivateur à Villars-Divonne. – Fils de feu Romand Marc et de Mutin Anna, sans profession, à Villars (commune de Divonne-les-Bains). – Marié à Mile Recordon Margue­rite, domiciliée à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 15 oc­tobre 1917, à Genermont (Somme).

 

149 – SAGE Albert. Classe 1914. Capo­ral au 414e d’Infanterie. – Mécanicien. -­Né à Divonne-les-Bains, le 2 mars 1894. -Fils de Sage François et de Gerlier Henriette, fleuristes, à Divonne-les-Bains.

Disparu, le 16 septembre 1917, au Moulin­ Laffaux (Aisne).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du Régiment No 423, du 8 juin 1917 :

Caporal grenadier d’une bravoure exem­plaire, blessé, le 8 mai 1917, à son poste de combat. »

Croix de Guerre.

 

150 – SAGE René-Charles-Henri. Classe 1917. Soldat au 171e d’Infanterie. -Serrurier. – Né à Divonne-les-Bains, le 31 décembre 1897. – Fils de Sage François et de Gerlier Henriette, fleuristes, à Divonne-les-Bains.

Mort pour la France, de maladie con­tractée en service, le 11 juillet 1896, à Divonne-les-Bains.

 


 

19160914-verdan-paul-divonne-151-t147-largeur-max-1024-hauteur-max-768151 – VERDAN Paul. Classe 1913. Caporal au 44e d’Infanterie. Cultivateur à Villars-Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 11 mai 1893. – Fils de Verdun Eugénie, épouse Dupanloup, domiciliée à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 14 septembre 1916, à la bataille de la Somme. – Déjà blessé auparavant à deux reprises.

 


 

19151008 Vindret Jean-Louis Divonne 152 T147152 – VINDRET Jean-Louis. Cl. 1906. Soldat au 160e d’Infanterie, 10 C1e. – Maré­chal-ferrant. – Né à Divonne-les-Bains, en août 1886. – Fils de feu Vindret Louis et de feue Petitin Mélanie, en leur vi­vant à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, le 8 oc­tobre 1915, à Monaneourt (Champagne).

 


 

19150614 Vindret Louis Divonne 153 153 – VINDRET Louis-Julien-François. Classe 1914. Soldat au 15e bat. de Chasseurs à pied, 2e Cie. – Cultivateur à Villars­Divonne. – Né à Divonne-les-Bains, le 17 février 1894. – Fils de Jules Vindret et de Bovay Julie, cultivateurs à Villars (com­mune de Divonne-les-Bains).

Disparu, le 14 juin 1915, à Winterhagel (Alsace).

 


 

154 – VINDRET Louis-Julien. Cl. 1897. Soldat au 250è Teritorial d’Infanterie. Forgeron. Né à Divonne-les-Bains, le 28 septembre 1877. – Fils de feu Vindret Louis et de Recordon Sophie’, domiciliée à Villars (commune de Divonne-les-Bains). – Marié à Mlle Mange Elisa, sans profes­sion, à Villars (commune de Divonne-les-Bains).

Mort pour la France, le 14 septembre 1917, à l’Hôpital de Gérardmer (Vosges).


 

19140915 Vuillaume Divonne 155 155 – VUILLAUME Jules-Lucien. Classe 1905. Soldat au 154e d’Infanterie, 24e Cie. – Mécanicien. – Fils de feu Vuillaume Édouard et de Bertin Pauline-Victoria, domiciliée à Paris. – Marié à M11e Martin Cécile, domiciliée à Saint-Gix (commune de Divonne-les-Bains).

Tombé au Champ d’honneur, du 15 au 17 septembre 1914, au combat de Vaux-­Marie-Rembercourt, près Sainte-Marie-aux-Mines (Alsace).


19151008 Vuillet Paul Divonne 156 T156156 -VUILLET Paul-Auguste. C1.1904. Soldat au 333e d’Infanterie. – Cultivateur à Divonne-les-Bains. – Né à Divonne-les-Bains, le 12 mars 1884. – Fils de Vuiliet André, cultivateur à Divonne-les-Bains et de feue Dessert Célina.

Tombé au champ d’honneur, le 8 oc­tobre 1915, à Rayon (Somme).

 


 

19160213 Wiest Charles Divonne 157 T156157 – WIEST Charles-Jules-Ernest. Classe 1893. -Soldat au 104e d’Infanterie, lle Cie. – Entrepreneur de travaux publics, à Divonne. Fils de feu Wiest Ernest et de feue Dusonchet Suzanne, en leur vivant domiciliés à Genève.

Mort pour la France, de maladie con­tractée en service, le 13 février 1916, à Divonne-les-Bains.

 

2 réponses à Divonne 1914-1918

  1. Divonne : Je vois dans le registre des décès des archives numérisées de archives.ain.fr que Auguste Girel que vous indiquez comme disparu le 18 août 1914 est porté Mort pour la France le 28 août 1914 à Gerbeviller (Meurthe et Moselle). Transcription de décès n° 24 année 1920. Il a été rajouté dans le registre de décès de l’année 1914. Il était né en 1887. Fils de Girel Jean Louis et de Joz-Roland Marie-Louise. Comme le mot « disparu » contient une ambiguïté, ce serait bien que vous le notiez « Mort pour la France ». Merci.
    Annie Grenard – Divonne-les-Bains

  2. André BAUD dit :

    Commune de Divonne: En plus des 59 poilus de Divonne que l’on trouve sur le Livre d’Or, il faut en rajouter 10 qui se retrouvent sur le monument aux Morts de Divonne et qui sont:
    – CHARBONNET Alfred tué à l’ennemi le 22 juin 1915 dans la tranchée de Calonne près de Verdun dans le dépt. de La Meuse
    – CORDIER Louis François tué à l’ennemi le 25 août 1914 à Einvaux en Meurthe & Moselle
    – DUBOUT Charles Emile décédé à Divonne le 6 novembre 1918 des suites de maladie
    – REVERCHON Camille Ambroise décédé le 20 octobre 1917 des suites de ses blessures de guerre le 20 octobre 1917 à l’Ambulance 13/8 à Sermoise (Aisne)
    – GIREL Eugène Albert décédé le 2 mai 1915 des suites de ses blessures à Poperinge (Belgique)
    – GIROD Louis Charles Edmond tué à l’ennemi le 26 juillet 1916 à Curlu dans la Somme – Cité à l’Ordre de la Division avec attribution de la Croix de Guerre et de la Médaille Militaire : « Sergent-fourrier au 133e R.I. agent de liaison courageux, brave, qui a rempli ses fonction avec un zèle inlassable jusqu’au moment où il a été mortellement frappé par un éclat d’obus »
    – JOSROLAND Emile César Disparu au combat le 1er septembre 1918 aux environs d’Uskub en Macédoine (Péninsule des Balkans)
    – PANISSOD Georges Francis tué à l’ennemi le 20 septembre 1914 à Autrêche (Oise) lors de la première partie de la bataille de la Marne.
    – ROBIN Charles Alexandre tué à l’ennemi le 6 septembre 1914 au Col d’Anozel dans les Vosges.
    – SELMANN Léon Francisque tué à l’ennemi à Gueux (dans la Marne) le 5 août 1918 – Décoration : Médaille Coloniale agrafe Tunisie selon décret du 10 février 1917

Laisser un commentaire