Coupy 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants de Coupy et sont morts durant la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


 

423 – ARTAZ Narcisse-Vincent. Classe 1918. Soldat au 5e Chasseurs d’Afrique. -Ouvier d’usine à Coupy. – Né à Moutiers (Savoie), le 2 août 1891. – Fils de feu Artaz Emmanuel et de Jacquet Françoise, café-restaurant à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 6 août 1918, à la côte 240 (Aisne).

 

424 – BERROD Louis-Auguste. Classe 1903. Soldat au 333e d’Infanterie, 22e Cie. -Cultivateur à Coupy-Vanchy. – Né à Coupy, le 28 juin 1883. – Fils de Berrod Jean, cul­tivateur à Vanchy (commune de Coupy) et de feue Pillet Mariette-Françoise.

Tombé au Champ d’honneur, le 10 octobre. 1915, en avant de Reillon (Meurthe-et-Mo­selle).

 

425 – BOUVIER Florentin-Pierre.. -Classe 1901. Soldat au 297e d’Infanterie, 23e Cie. – Typographe à Coupy. – Né à Albertville (Savoie), le 4 janvier 1881. -Fils de feu Bouvier Pierre-Florentin et de feue Bouvier Marie, en leur vivant à Albert­ville. – Marié à Mlle Chappaz Thérèse, do­miciliée à Bellegarde.

Tombé au Champ d’honneur, le 20 avril 1915, à Gaschenay (Alsace).

 

426 – BRUNET Henri. Classe 1916. Sol­dat au 8e Tirailleurs algériens, 18e Cie, – Potier à Vanchy-Coupy. – Né à Coupy, le 9 décembre 1896. – Fils de Brunet Joseph et de Dumont Marie, potiers à Vanchy (com­mune de Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 17 octobre 1918, à Origny-Sainte-Benoite, près Saint-Quentin (Aisne).

Déjà blessé deux fois auparavant. Croix de Guerre.

 

427 – CHARANSONEY Louis-Joseph. Classe 1917. Soldat au 110e d’Infanterie. -Mécanicien à Bellegarde. – Né à Coupy, le 3 février 1897. – Fils de Charansoney Louis, coiffeur à Coupy et de Mendely Agathe, do- miciliés à Vanchy (commune yde Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 16 avril 1917, à Craonne (Aisne).


 

 

19140830 Chevalier Coupy 428 428- CHEVALIER Eugène-François-Émile. Classe 1905. Soldat au 333e d’Irfan­terie, 21e Cie. – Boulanger à Paris. – Né à Lancrans, le 9 avril 1885. – Fils de feu Chevalier Jean et de Garçon Philomène, do­miciliée à Coupy. – Marié à Mlle Sirot Andréa, domiciliée à Coupy.

Disparu, le 30 août 1914, à Gerbevillers (Meurthe-et-Moselle).

 

429 – CORTAY François. Classe 1895. Soldat au 56e Territorial d’Infanterie. -Domestique à Vanchy-Coupy. – Né à Lyon, le 7 février 1875. – Pupille de l’Assistance publique.

Mort pour la France, le 20 août. 1915, à Soppe-le-Bas (Alsace).


 

 

19150105 Couter Coupy 430 T428 t 430 – COUTER Louis-Antoine. Classe. 1913. Caporal au ler de marche de la Légion étrangère. – Ouvrier d’usine à Coupy. -Né à Rizier (Isère), le 27 août 1893. – Fils de feu Couter Jean et de feue Bérard Rose.

Tombé au Champ d’honneur, le 5 janvier 1915, à Courtechausse (Champagne).

NB: Si un des descendants de Louis-Antoine Couter dispose de son portrait, qu’il veuille bien nous contacter. Merci.

 

431 – DALMAS Félicien-Jean-Marie. Classe 1915. Soldat au 160e d’Infanterie, 9e Cie. – Mécanicien à Bellegarde. – Né à Coupy, le 29 avril 1895. – Fils de Dalmas Louis, scieur aux scieries Villars à Coupy et de feue Barde Caroline.

Tombé au Champ d’honneur, le 26 février 1916, devant Verdun.

Déjà blessé, le 25 septembre 1915, en Champagne.

Croix de Guerre.

 

432 – DALMAS Jules-Antonin. Classe 1914. Clairon au 2e Zouaves, 2e C1e. – Dia­mantaire à Coupy. – Né à Mijoux, le 1 er mars 1894. – Fls de Dalmas Louis, scieur aux scieries Villars à Coupy et de feue Barde Caroline.

Tombé au Champ d’honneur, le 25 sep­tembre 1915, à Hilaire-le-Grand (Marne).

 

433 - DÉCRIN Albert. Classe 1905. Soldat au 333e d'Infanterie, C1e H. R. - Mécanicien-tourneur à Bellegarde. - Né à Saint Étienne-Cantalés (Cantal), le 8 décembre 1885. Fils de feu Décrin Jean et de Bousquet Sidonie, domiciliée à Coupy. Mort pour la France, le 8 juin 1916, à l'Hôpital militaire de Bourges (Cher).

433 – DÉCRIN Albert. Classe 1905. Sol­dat au 333e d’Infanterie, C1e H. R. – Méca­nicien-tourneur à Bellegarde. – Né à. Saint­Étienne-Can talés (Cantal), le 8 décembre 1885. Fils de feu Décrin Jean et de Bousquet Sidonie, domiciliée à Coupy.

Mort pour la France, le 8 juin 1916, à l’Hôpital militaire de Bourges (Cher).

 


 

433bis – DURAND Louis-Pierre. Classe 1900. Sous-Lieutenant au 60e d’Infanterie, 6e Cie. – Employé à la filature de Bellegarde – Né à Chaney (Ain), le 1er août 1880. -Fils de Durand Eugène et de feue Taletti Jeanne-Marguerite, camionneur à Coupy.

Mort au Champ d’honneur, le 29 sep­tembre 1915, à Cuperly (Marne).

 

434 – FAVRE Louis-François. C1. 1917. Soldat au 9e Tirailleurs algériens. -Employé à la cuisine populaire de Bellegarde. – En­gagé volontaire à 17 ans. – Né à Coupy­Vanchy, en février 1897. – Fils de Favre Louis, cantonnier à Vanchy (commune de Coupy) et de feue Bürdairon Joséphine.

Tombé au Champ d’honneur, le 21 août 1918, devant l’Ailette, au Chemin-des Dames.

Déjà blessé au Mort-Homme en février 1916.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment :

Pendant les combats des 11 et 12 juin 1918, étant tireur-mitrailleur, a fait preuve d’un mordant remarquable, en se portant en avant sous un violent barrage d’artillerie ennemie. Excellent mitrailleur. »

Croix de Guerre.

 


 

19160817-fertoret-leon-coupy-435-t428-largeur-max-1024-hauteur-max-768435 – FERTORET Léon-Auguste. –­Classe 1914. Sergent au ler d’infanterie colo­niale de marche, 11e C1e. Engagé volontaire en 1912. – Né à Barreins (Ain), le 30 janvier 1894. – Fils de Fertoret Marie-Augustine, épouse Guichon, domiciliée à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 17 août 1916 à Fleury, près Verdun.

Déjà blessé, le 27 aôut 1914, à Beaumont. Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment No 209, du 29 no- vembre 1915

Sergent Fertoret Léon. Faisant partie d’une section chargée de protéger des tra­vailleurs construisant une tranchée à proxi­mité de l’ennemi, a exécuté d’une façon parfaite les ordres qu’il avait reçus de son chef de section et a facilité la tâche de ce dernier. A maintenu sa troupe sans tirer sous le feu de l’ennemi. »

Croix de Guerre.

 


 

436 – FILET Louis-Arthur. Classe 1910. Sergent au 133e d’Infanterie, 10e C1e. – Em­ployé aux laboratoires Sauter à Bellegarde. Né à Groslée (Ain), le 14 juillet 1890. -Fils de Filet Charles, cafetier à Coupy et de feue Beaudet Annette-Françoise.

Tombé au Champ d’honneur, le 11 sep­tembre 1916, à Bouchavesne (Somme).

 

437 – GARDAZ Eugène-Henri. Classe 1912. Soldat au 23e d’Infanterie. – Ouvrier aux Papeteries de Bellegarde. – Né à Léaz, le 14 mars 1892. – Fils de Gardaz Jean, ouvrier d’usine et de Chevalier Marie, domi­ciliés à Vanchy (commune de Coupy).

Disparu, le 9 juillet. 1915, à la Fontenelle (Vosges).

 


19160730 Gonnet Antoine Coupy 438 T437 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]438 – GONNET Antoine-René. Classe 1908. Soldat au 133e d’Infanterie, lle Cie. -Cultivateur à Vanchy-Coupy. – Né à Léaz, le 21 mars 1888. – Fils de feu Gonnet Iréné et de feue Berrod Julie, en leur vivant, à Léaz. – 11/larié à Mile Baisse Marie, domi­ciliée à Vanchy (commune. de Coupy).

Disparu, le 30 juillet 1916, au bois de Hem (Somme.).

 


 

19160516 Grand Achille Coupy 439 T437439 – GRAND Achille-Eugéne-René. Classe 1912. Canonnier au 5e d’Artillerie, 4e batterie. Cultivateur à Vanchy-Coupy. Né à Coupy, le 26 juin 1892. Fils de Grand Auguste, propriétaire à Vanchy (com­mune de Coupy) et de feue Poncet Joséphine.

Tombé au Champ d’honneur, le 16 mai 1916, devant le fort de Souville à Verdun.


 

19140928 Grassoux Coupy 440 440 – GRASSOUX Cyrille. Classe 1901. Soldat au 6e d’Infanterie coloniale, 7e Cie. -Né à Coupy, le 14 décembre 1881. – Fils de feu Grassoux Jacques et de Gros Clotilde, cultivatrice à Vanchy (commune de Coupy). Marié à M11e Lançon Estelle, domiciliée à Vanchy-Coupy.

Disparu, le 28 septembre 1914, au combat de Loupmont (Meuse).

 


 

19150708 Grassoux François Coupy 441441- GRASSOUX François-Alexandre. Classe 1907. Soldat au 133e d’Infanterie. -Ouvrier d’usine à Bellegarde. – Né à Coupy le ler février 1887. – Fils de feu Grassoux Jacques et de. Gros Clotlide, cultivatrice à Vanchy (commune de Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 8 juillet 1915, à la Fontenelle, commune du Ban-de­-Sapt (Vosges).

 


 

19150529 Gros François Coupy 442 T437442 – GROS François-Joseph. Cl. 1916. Soldat au 172e d’Infanterie, 26e Cie. – Cul­tivateur à Vanchy-Coupy. – Né à Coupy, le 5 avril 1896. – Fils de Gros Marie-Auguste et de Marion Marie-Louise, propriétaires à Vanchy (commune de Coupy).

Mort pour la France, le 29 mai 1915, à l’Hôpital de Réthenans à Belfort.

 


 

443 – HERNIOL Auguste-Joseph. -Classe 1900. Adjudant à la 7e section d’Infir­miers militaires. – Chef-cuisinier. – Né à Montréal (Ain), le 17 octobre 1880. – Fils de Herniol François, retraité de la compa­gnie P. L. M. et de Chambeaud Adélaïde, domiciliés à Coupy. – Marié à Mlle Galvain Louise, en son vivant à Coupy.

Mort pour la France, le 26 août. 1918, à l’Hôpital d’évacuation 7/9, à Bussang (Vosges).


444 – LARACINE Georges-Louis-Achille. Classe 1913. Soldat au 333e d’Infarterie. -Cordonnier à Coupy. – Né à Lancrans, en1893. – Fils de feu Larracine Paul et de feue Pertant Alexandrine, en leur vivant à Lan­crans.

Tombé au Champ d’honneur, le 26 octobre 1916, devant Verdun.

Déjà blessé à Souain en 1914.

Croix de Guerre avec deux étoiles.

 

445 – LÉOTHAUD Émile-Barthélemy. Classe 1903. Sergent au 320e d’Infanterie, 17e C1e. – Sous-brigadier des Douanes. -Né à Abriès (Hautes-Alpes), le 26 août 1883. – Fils de feu Léothaud François et de feue Pons Marie, en leur vivait à Abriès (Hautes-Alpes). -Marié à Mlle Dal’Asem Joséphine, domiciliée à Vanchy (commune de Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 22 juillet 1918, au bois du Châtelet (Aisne).

 


 

19150708 Marmeth André Coupy 446446 – MARMETH André-Stanislas. -Classe 1901. Soldat au 133e d’Infanterie, 10e C1e. – Agent en douanes à Bellegarde. -Né à Varsovie (Pologne), le 4 janvier 1881. -Fils de Marmeth Henriette, domiciliée à Vanchy (commune de Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 8 juillet 1915, à la Fontenelle, commune du Ban-de­-Sapt (Vosges).


 

19140827 Mossaz Coupy 458 447 – MOSSAZ Louis-Auguste. Cl. 1905. Soldat au 333e d’Infanterie. – Scieur Mai­son Villars à Coupy. – Né à Éloise (Haute-Savoie, le 24 février 1885. – Fils de feu Mossaz Louis et de feue Roviguet Joséphine en leur vivant, à Coupy. – Marié à Mlle Jou­vray Céline, domiciliée à Izernor (Ain).

Tombé au Champ d’honneur, le 27 août 1914, à Remenonville (Meurthe-et-Moselle).

 


448 - NIOGRET Robert-Henri. Classe 1915. Caporal au 172e d'Infanterie. 6e Cie. -Élève admissible à l'École des Hautes études commerciales de Paris. - Né à Coupy, le 17 juin 1895.- Fils de Niogret Louis-Emile, notaire à Coupy et de feue Magnin Marie-Julie. Tombé au Champ d'honneur, le 30 juin 1916, au bois de la Laufée à Verdun. Avait obtenu la citation suivante : Ordre de la brigade : N'a pas hésité à sortir de sa tranchée de lre ligne, pour dégager des camarades enfouis par un obus de gros calibre. Tué en effectuant cette opération. » Croix de Guerre.

448 – NIOGRET Robert-Henri. Classe 1915. Caporal au 172e d’Infanterie. 6e Cie. -Élève admissible à l’École des Hautes études commerciales de Paris. – Né à Coupy, le 17 juin 1895.- Fils de Niogret Louis-Emile, notaire à Coupy et de feue Magnin Marie-Julie.

Tombé au Champ d’honneur, le 30 juin 1916, au bois de la Laufée à Verdun.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre de la brigade :

N’a pas hésité à sortir de sa tranchée de lre ligne, pour dégager des camarades en­fouis par un obus de gros calibre. Tué en effectuant cette opération. »

Croix de Guerre.

 

449 – PALESTRO Henri-Francisque-­Louis. Clisse 1920. Soldat au ler de marche de la Légion étrangère, 1re Cie, engagé volon­taire. – Né à Carrouge, Genève (Suisse), le 28 janvier 1900. – Fils de feu Palestro Victor et de Chenavard Marie, café-restau­rant à Coupy. – Grièvement blessé au début de septembre 1918, en Champagne.

Mort pour la France, des suites, le 18 sep­tembre 1918, à l’Hôpital temporaire No 45, à Troyes (Aube).

 

450 – PEILLARD Marius-Henri. Classe 1917. Soldat au 159e d’Infanterie, lle Cie, -Ouvrier d’usine à Coupy. – Né à Arlod (Ain), le 10 août 1897. – Fils de Peillard François, ouvrier d’usine et de Bron Louise, domiciliés à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 12 octobre 1918, à Gissberg (Belgique).

 


 

19160513 Perrin François Coupy 451 T446 451- PERRIN François. Classe 1915 Caporal au 42e d’Infanterie, le Cie. Em­ployé à Géovrenet (Ain). Né à Châtillon­de-Michaille, le 26 janvier 1895. Fils de feu Perrin Félix-Jean-Marie et de feue Per­nod Delphine, en leur vivant, à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 13 mai 1916, à la digue de l’étang de Vaux (Verdun).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment No 182, du 4 juin 1916 :

« A montré beaucoup de courage au cours des derniers combats. Est tombé glorieuse­ment au Charnp d’honneur. »

Croix de Guerre.

 


 

452 – PERRON Jean-Marius. CIasse 1912. Soldat au 44e d’Infanterie. – Ouvrier aux Papeteries de Bellegarde. – Né à Miri­bel-les-Échelles (Isère), en 1892. – Fils de Perron Joseph et de feue Mallein Marie-Jeanne.

Tombé au Champ d’honneur, le 7 août 1914, à Altkirch (Alsace).

 

19140917 Pothier Coupy 453 453 – POTHIER Justin. Classe 1908. Caporal au 23e d’Infanterie, 5e Cie. – Em­ployé d’agence en douanes à Bellegarde. -Né à Coupy, le 19 octobre 1888. – Fils de Pothier Émile et de Jacquemier Clémentine, cultivateurs à Coupy.

Disparu, le 17 septembre 1914, à Schoen­brüch, près Saint-Dié (Vosges).

 


 

19160227 Prost Mariux Coupy 454 T446454 – PROST Marius-Gustave. Classe 1906. Caporal au 32e bataillon de Chasseurs à pied. – Maçon à Coupy. – Né à Coupy, le 27 juillet 1886. – Fils de Prost Louis-Auguste, retraité de la Cie P. L. M., à Coupy et de feue Blanc Marie-Angéline. – Griève­ment blessé, le 14 févriers: 1916, à l’Hart­mannswillerkopff (Alsace).

Mort pour la France, des suites, le 27 fé­vrier 1916, à l’Hôpital civil de Belfort.

 


 

455 – PROUDHON Louis-Henri. Classe 1908. Sergent au 4e Tirailleurs algériens, 5e C1e. – Cultivateur à Saadiah (Tunisie). -Né à Coupy, le 6 septembre 1888. – Fils de Proudhon Félicien, cultivateur à El-Lalem (Tunisie) et de feue Grosfilley Honorine. -Marié à Mlle Veilland Germaine-Lazarette, employée de commerce à Paris. – Griève­ment blessé, le 31 août 1918, dans la Marne.

Mort pour la France, des suites, le 5 sep­tembre 1918, à l’Hôpital Janson de Sailly à Paris.

Croix de Guerre avec deux étoiles.

 

456 – RONDOT Jules-Franois. Classe 1917. Soldat au 89e d’Infanterie.- Ouvrier à la papeterie de Bellegarde. – Né à Saint-Claude (Jura), le 25 décembre 1897. – Fils de feu Rondot Jean et de Herl Marie, domi­ciliée à Coupy. — Grièvement blessé, le 23 avril 1917, près de Montigny-sur-Vesle.

Mort pour la France, des suites, le 4 mai 1917, à l’H. O. E., No 15, de la 10e Armée.

Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme.

 


 

19151224 Roure Gaston Coupy 457 T455457 – ROURE Gaston. Classe 1915. Sol­dat au 23e d’Infanterie. – Dessinateur, Maison Marion à Bellegarde. – Né à Coupy, le 11 mai 1895. – Fils de Roure Jules et de Benoit-Gouin Joséphine, épiciers en gros à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 24 dé­cembre 1915, à l’Hartmannswillerkopff (Alsace).


 

19140810 Seigne-Martin Coupy 458 458 – SEIGNE-MARTIN Romain-Jo­seph-Albert. Classe 1912. Soldat au 23e d’In­fanterie. – Diamantaire à Coupy. – Né à Attignat (Ain), le 23 mars 1892. – Fils de Seigne-Martin François-Eugène, retraité de la Cie P. L. M., garde-champêtre à Coupy, et de Simon Marie-Victoire-Blandine.

Tombé au Champ d’honneur, le 10 août 1914, à Schweighausen (Alsace).

 


 

19150906 Sereno Celestin Coupy 459 T455 459 – SÉRÉNO Célestin-Jean-Baptiste. Classe 1902. Soldat au 230e d’Infanterie. -Ouvrier d’usine à Coupy. – Né à Murs (Ain), le 28 septembre 1882. – Fils de feu Séréno Baptiste et de Perret Jeannette, domiciliée à Coupy. – Marié à Mile Fillardet Marie, domiciliée à Genève.

Tombé au Champ d’honneur, le 6 sep­tembre 1915, à Saulcy-sur-Meurthe (Meurthe.­et-Moselle).

 


 

460 – SÉRÉNO Victor-Joseph. Classe 1908. Caporal au 64e bataillon de Chasseurs alpins. – Scieur à la Maison Villars, à Coupy. Né à Mars (Ain), le 13 août 1888. – Fils de feu Séréno Baptiste et de Perret Jeannette, domiciliée à Coupy. – Marié à Mile Jance Claudia-Marie-Joséphine., employée au con­trôle postal à Bellegarde. – Grièvement blessé, le 23 octobre 1917, à 1a prise du fort de la Malmaison (Champagne).

Mort pour la France, des suites, le 3 oc­tobre 1918, à l’Hôpital compl. N° 71, Carnot, à Dijon.

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre de 1a brigade, No 35, du 29 août 1915.

A, dans un moment très critique, fait preuve du plus grand sang-froid et du plus grand courage, en tenant tête, à lui seul, à quatre Allemands. »

– « Ordre de la division, No 711, du 27 novembre 1917 :

Le 23 octobre 1917, s’est jeté à l’assaut de la position ennemie avec un entrain admi­rable et a été blessé au moment où il abor­dait la tranchée allemande. »

– « Ordre de l’Armée, du 21 février 1918 :

Bon et brave gradé, plein d’entrain au combat. Blessé grièvement dans l’accomplis­sement de son devoir. »

Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme, étoiles d’argent et de bronze.

 

461 – SIMIAND Paul-Ferdinand. Classe 1907. Brigadier au 7e escadron du Train des Équipages, section automobile T. M. 14/22. – Né à Grenoble (Isère), le 28 septembre 1887. – Fils de feu Simiand François et de Dubois-Chabert Anne-Marie, propriétaire à Coupy. – Marié à M11e Begret Blanche, domiciliée à Tours (Indre-et-Loire).

Mort pour la France, le 18 août 1918, à l’Hôpital temporaire d’Héricourt.

Déjà blessé, le 28 mars 1917.

Avait obtenu la citation suivante

Ordre de l’État-major de la 6e Armée, No 24, du 1 er juillet 1917 :

Brigadier brave et dévoué, volontaire pour les missions périlleuses; dans la nuit du

28 au 29 mars 1917, a asuré dans une localité violemment bombardée, le déchargement de son convoi. Blessé au cours de l’exécution de sa mission.»

Croix de Guerre.


 

19150615 Truchot Joseph Coupy 462462 – TRUCHOT Joseph. Classe 1903. Soldat au 133e d’Infanterie, 4e Cie. – Ou­vrier aux Papeteries de Bellegarde. – Né à Bellegarde, le 31 janvier 1883. – Fils de feu Truchot Henri et de Berrard Marie-Joséphine, domiciliée à Coupy. – Marié à Miie Penon Isabelle, domiciliée à Bellegarde.

Tombé au Champ d’honneur, le 15 juin 1915, à Metzeral (Alsace).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment, du 24 novembre 1915 :

Tué le 15 juin, en montant très crâne­ment à l’assaut d’une position qui a été conquise. »

Croix de Guerre.


 

463 – VALENTIN Joseph. Classe 1905. Soldat au 333e d’Infanterie, 6e Cie de mitrail­leuses. – Employé aux Papeteries de Belle-garde. – Né à Chessenaz (Haute-Savoie), le 27 février 1885. – Fils de feu Valentin Joseph et de Berthet Françoise, domiciliée à Coupy. – Marié à Mile Berthet Françoise, domiciliée à Coupy. – Prisonnier en Alle­magne, au camp de Parchein (Mecklem­bourg).

Disparu, après l’armistice, fin décembre 1918.

 

464 – VALLEY Barthélemy. Cl. 1903. Sergent au 217e d’Infanterie, 21e Cie. -Brigadier des douanes à la Doye, prés Morez (Jura). – Né à Corbonod (Ain.), le 21 dé­cembre 1883. – Fils de Valley Jules et de Lapenière Marie, domiciliés à Corbonod (Ain). – Marié à Mine Bascobert Jeanne, employée au contrôle postal, domiciliée à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 19 sep­tembre 1917, à Vaux-Varenne.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre général de l’Armée :

Sous-officier d’une énergie et d’un cou­rage remarquables. A été grièvement blessé, le 19 septembre 1917, en maintenant sa section sur une position; soumise à un violent bombardement. »

Médaille Militaire et Croix de Guerre avec palme.

 

465 – VAZETTE Jean. Classe 1916. Soldat au 15e bataillon de Chasseurs à pied, 2e C1e. – Cultivateur à Vanchy-Coupy. -Né à Lancrans, le 14 novembre 1896. -Fils de feu Vazette Basile et de Bernard Eulalie, cultivatrice à Vanchy (commune de Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 15 juillet 1918, dans le secteur de Hurlus (Marne).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre de l’Armée :

Le chasseur Vazette Jean a eu l’hon­neur de prendre part aux opérations de Champagne avec la 2e Cie du 15e bataillon de Chasseurs, du 15 au 26 juillet 1918, qui après avoir, le 15 juillet, brisé la violente offensive ennemie a, dans la matinée du 16 juillet, malgré un violent tir d’artillerie ennemie, effectué en particulier par obus toxiques et une vigoureuse résistance de l’infanterie allemande, enlevé les positions ennemies sur une profondeur atteignant jusqu’à 1000 mètres. »

Croix de Guerre.

 


19160731 Vazette Louis Coupy 466 T464 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]466 – VAZETTE Louis-Marius. Classe 1914. Caporal au 23e d’Infanterie, 3e Cie. -Cultivateur à Vanchy-Coupy. – Né à Lan­crans, le 23 août 1894. – Fils de feu Vazette Basile et de Bernard Eulalie, cultivatrice à Vanchy (commune de Coupy).

Tombé au Champ d’honneur, le 31 juillet 1916, au bois de Hem (Somme).

Avait obtenu la citation suivante :

« Ordre du régiment, No 394, du 4 no­vembre 1915 :

Soldat très courageux, demandant tou­jours à faire partie des missions les plus difficiles. Le 23 juin, sous un violent bom­bardement est parti premier pour la contre-attaque, entraînant ses camarades. »

Croix de Guerre.

 


 

19151101 Veillaud René Coupy 467 T464467 – VEILLAUD René-Honoré. Classe 1915. Soldat au 56e d’Infanterie, 10e C1e. -Ouvrier liquoriste à Bellegarde. – Engagé volontaire, en 1913. – Né à Ochiaz (Ain), le 4 octobre 1895. – Fils de Veilland Claude, douanier à Bellegarde et de Rault Jeanne, domiciliés à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le ler no­vembre 1915, à Tahure (Marne).

 


 

468 – VIGNE Alfred-Xavier-Félix. -Classe 1918. Soldat au 358e d’Infanterie. Engagé volontaire, en 1915. – Boulanger à Coupy. – Né à Lélex, le 22 septembre 1898. – Fils de Vigne Jérôme, douanier à Bellegarde et de Granclément Aveline-Marie, domiciliés à Coupy.

Tombé au Champ d’honneur, le 10 octobre 1916, à Vauquois-en-Argonne.

 

469 – VUILLERMOZ Louis-Antoine. Classe 1917. Soldat au 307e d’Infanterie, 18e Cie. – Ouvrier de scierie à Coupy. – Né à Chatillon-de-Michaille (Ain), le 1er juin 1897. – Fils de feu Vuillermoz Claude-Eu­gène et de Buffard Jeanne-Françoise, épouse Tolle, domiciliée à Coupy.

Disparu, le 25 mars 1918, dans la Meuse.

 

470 – WINTSCH Constant-Robert. -Classe 1912. Sergent au 1er de marche de la Légion étrangère, 12e C1e. – Ouvrier Maison Marion, à Bellegarde. – Né à Yver­don (Suisse), en 1892. – Fils de Wintsch Jean, concierge aux établissements Sauter, à Bellegarde, auparavant à Coupy et de feue Raymond Fanny.

Tombé au Champ d’honneur, le 18 juillet 1918, dans le secteur de Cutry (Aisne). Déjà blessé à trois reprises.

Croix de Guerre avec trois étoiles.

 

471 – WINTSCH Charles-Henri. Classe 1911. Soldat au lei de marche de la Légion étrangère, 2e Cie. – Ouvrier d’usine, à Coupy. – Né à Yverdon (Suisse), en 1891. – Fils de Wintsch Jean, concierge aux éta­blissements Sauter, à Bellegarde, auparavant à Coupy et de feue Raymond Fanny. – Ma­rié à Mlle Marianne Élise, domiciliée à Lyon.

Tombé au Champ d’honneur, le 8 janvier 1918, devant Verdun.

Croix de Guerre avec palme.

2 réponses à Coupy 1914-1918

  1. VAZETTE Jean-Louis dit :

    Je ne connaissais pas le détail du décès de mes grands oncles VAZETTE dont je porte les prénoms, merci à vous.
    Est il possible d’acheter votre livre mémoire
    par avance merci pour votre réponse

    • Administrateur dit :

      Hélas, ce livre est devenu une pièce rare. Nous avons pu en numériser un exemplaire avant de le rendre à son propriétaire. On en trouve parfois sur internet (de 100 à 200€). Je peux envisager de vous fournir, sous forme de pages volantes, celles concernant votre famille ou votre commune. Dites-moi si ça vous intéresse mais il ne me sera pas possible d’effectuer ce travail avant plusieurs semaines.
      Alex Décotte decotte@gmail.com

Laisser un commentaire