Confort 1914-1918

Livre d'Or 1914-1919 Enfants s

Ils étaient enfants de Confort et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


 

616 - DUCRET Gustave-Louis. Classe 1913. Soldat au 171e d'Infanterie. - Culti¬vateur à Confort. - Né à Chézery, le 2 janvier 1893. - Fils de Ducret Auguste, cultivateur à Confort et de feue Mermet Alphonsine. Tombé au Champ d'honneur, le 23 juin 1916, devant Verdun. Déjà blessé en Champagne, en 1915. Avait obtenu la citation suivante : Ordre du régiment N° 425 : Soldat très courageux, s'est toujours fait remarquer par son entrain. A été tué, le 29 juin 1916. » Croix de Guerre.

616 – DUCRET Gustave-Louis. Classe 1913. Soldat au 171e d’Infanterie. – Culti­vateur à Confort. – Né à Chézery, le 2 jan­vier 1893. – Fils de Ducret Auguste, culti­vateur à Confort et de feue Mermet Alphon­sine.

Tombé au Champ d’honneur, le 23 juin 1916, devant Verdun.

Déjà blessé en Champagne, en 1915.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment N° 425 :

Soldat très courageux, s’est toujours fait remarquer par son entrain. A été tué, le

29 juin 1916. »

Croix de Guerre.

 

617 – JULLIARD Francisque-Henri. Classe 1909. Caporal au 118e d’Infanterie. -Douanier à Combe-Dessive (Jura). – Né à Confort, le 27 novembre 1889. – Fils de Julliard Jules, employé à l’Hospice de Con­fort et de feue Bérod Rosine.

Tombé au Champ d’honneur, le 5 octobre 1918, en Belgique.

Déjà blessé deux fois.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment :

Gradé énergique et courageux, n’a fait qu’encourager ses hommes au cours de l’at­taque du 7 mai 1917. Blessé deux fois. »

Croix de Guerre.

 

618 – MARQUET Arsène-François. -Classe 1898. Soldat au 92e Territorial d’In­fanterie. – Cultivateur à Confort. – Né à Échallon (Ain), le 14 mai 1878. – Fils de Marquet Théodore, garde-champêtre à Con­fort et de feue Jacquier Marie-Augustine. -Marié à Mlle Flamand Marie-Élise-Adelphine café du tramway, à Confort.

Mort pour la France, de maladie contrac­tée en service, le 12 octobre 1918, pendant un congé de convalescence à Confort.

 

619 – MARQUET Francisque-Auguste. Classe 1918. Soldat au 11e bataillon de Chas­seurs alpins. – Cultivateur à Confort. – Né à Confort, le 31 octobre 1898. – Fils de Marquet Ernest-Édouard et de Rendus Joséphine, cultivateurs à Confort.

Tombé au Champ d’honneur, le 4 octobre 1918, au Chardon-Vert commune de Segui­chard (Aisne).

Croix de Guerre.

 

626 – MARQUET Simond-Francis. -Classe 1918. Soldat au 97e d’Infanterie, 7e Cie. – Cultivateur à Confort. – Fils de feu Marquet Honoré et de Balandraz Eu­génie, cultivatrice à Confort. – Grièvement blessé, le 14 octobre 1918, en Belgique.

Mort pour la France, des suites, le 16 oc­tobre 1918, à l’Ambulance 5/33.

 


 

19160912-mercier-marius-confort-621-t615-largeur-max-1024-hauteur-max-768621 – MERCIER Marius-Eugène. Classe 1914. Soldat au 97e d’Infanterie, 9e Cie. -Cultivateur à Confort. – Né à Confort, le 22 décembre 1894. – Fils de Mercier Simon et de Ramel Célina, cultivateurs à Confort. – Grièvement blessé, le 4 septembre 1916, dans l’Aisne.

Mort pour la France, des suites, le 12 sep­tembre 1916, entre les mains de l’ennemi, à l’Hôpital de Saint-Quentin (Aisne).

 


622 – MORAND Maxime. Classe 1912. Soldat au 44e d’Infanterie, 6e Cie. – Bou­langer à Confort. – Né à Lyon, le 8 dé­cembre 1892. – Pupille de l’Assistance publique.

Disparu, le 16 avril 1917, près de Soupir (Champagne). – Déjà blessé devant Verdun, le 25 février 1916.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment No 19, du 26 sep­tembre 1916 :

Morand Maxime, depuis longtemps au front, a toujours fait preuve du plus grand courage. Trés belle attitude au cours des combats de septembre 1916. A été blessé dans une précédente affaire, perte d’un doigt. »

Croix de Guerre.


623 – NEYROUD Émile. Classe 1905. Soldat au 333e d’Infanterie, 21e C1e. – Fro­mager à Confort. – Né à Confort, le 13 avril 1885. – Fils de feu Neyroud François et de feue Grossiord Céline, en leur vivant, à Con­fort.

Tombé au Champ d’honneur, le 25 oc­tobre 1916, devant le fort de Vaux (Verdun.).


 

19140919 Pochet Confort 624 624 – POCHET Marius-Ernest. Classe 1910. Soldat au 23e d’Infanterie.- Cultiva­teur à Confort. – Né à Confort, le ler août 1890. – Fils de Pochet François-Louis­-Antoine, cultivateur à Confort et de feue Blanc Marie-Anthelmette.

Tombé au Champ d’honneur, le 19 sep­tembre 1914, au col d’Armenpère, près Saint-Dié (Vosges).


625 – ROMAND Édouard. Classe 1906. Soldat au 333e d’Infanterie, 23e Cie. – Cul­tivateur à la Mula-Confort. – Né à Confort, le 20 mais 1886. – Fils de Romand Joseph-Théodore et de Rendus Marie-Françoise-Élise., cultivateurs à la Mula (commune de Confort.).

Tombé au Champ d’honneur, le 22 mai 1917, en avant de Hagenbach (Alsace). Avait obtenu la citation suivante :

Ordre de l’Infanterie divisionnaire No 6, du 17 ruai 1917 :

Courageux autant que dévoué, au front depuis le début de la guerre. Dans la nuit du 11 au 12 mai 1917 a participé à une opéra­tion difficile et s’est élancé courageusement à l’attaque de la position ennemie. »

Croix de Guerre.

 

626 – ROMAND François-Joseph. -Classe 1911, Caporal au 23e d’Infanterie, 6e Cie. – Cultivateur à la Mula-Confort. -Né à Confort, le 12 juin 1891. – Fils de Romand Joseph-Théodore et de Rendus Marie-Françoise-Élise, cultivateurs à la Mula (commune de Confort.).

Disparu, le 10 août 1914, à Schweighau­sen, près Mulhouse (Alsace).

 


 

19150625 Willhelm Francisque Confort 627627 – WILLHELM Francisque-Gustave. Classe 1912. Soldat au 26e d’Infanterie, 6e Cie. – Cultivateur à Confort. – Né à Confort, le 22 juillet 1892. – Fils de feu Willhelm Auguste et de feue Reygrobellet Marie, en leur vivant cultivateurs à Confort.

Tombé au Champ d’honneur, le 25 juin 1915, à Hantavesne (Pas-de-Calais).

 


 

 

Laisser un commentaire