Chézery 1914-1918

Enfants s

Ils étaient enfants de Chézery et sont morts à la guerre

Cliquez simplement sur la photo pour l’agrandir. D’autres portraits d’enfants du Pays de Gex seront publiés à la date anniversaire de leur disparition.


 

576 – ALBERT Louis-Joseph. Cl. 1901. Soldat au 1er groupe d’aérostation, centre de Sidi Ahmed, près Bizerte (Tunisie). ‑ Lapidaire à Chézery. – Né à Corbonod (Ain), le ler juillet 1881. – Fils de feu Albert Eugène et de feue Roman Émilie.

Mort pour la France, le 17 septembre 1918, à l’Hôpital de Sidi-Abdallah, à Bizerte (Tunisie).

 

577 – BLANC François-Louis-Aimé. -Classe 1905. Canonnier au 289e d’Artillerie lourde. – Cultivateur à Menthières-Chézery. Né à Chézery, en juillet 1885. – Fils de Blanc Marie-Ambroise et de Marion Louise, cultivateurs aux Granges (commune de Chézery).

Mort pour la France, le 27 septembre 1918, à l’hôpital No 41, à Saint-Dizier (Haute-Marne).

Déjà blessé auparavant.

 

578 – BLANC Joseph-Louis-Marius. -Classe 1911. Soldat de 1re classe au 152e d’In­fanterie, 9e Cie. – Cultivateur aux Granges (commune de Chézery). – Né à Chézery, le 11 mars 1891. – Fils de Blanc Marie-Am­broise et de Marion Marie, cultivateurs aux Granges (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 22 dé­cembre 1915, à l’Hartmannswillerkopff (Al­sace).

Déjà blessé en Alsace, au début de 1915. Croix de Guerre.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment, du 21 septembre 1915 :

Étant dans des tranchées à peine orga­nisées, n’a pas bronché, et a repoussé brilla-ment l’ennemi malgré ses grenades et ses jets de liquides enflammes. »

 


 

19150614 Blanc Jean Chézery 579 579 – BLANC Jean-Joseph-Joanny. -Classe 1913. Soldat au 15e bataillon de Chas­seurs à pied, 2e Cie. – Cultivateur à Men­thières-Chézery. – Né à Confort, le 25 fé­vrier 1893. – Fils de Blanc Philibert-An­toine et de Mathieu Marie-Judith, cultiva­teurs à Menthières (commune de Chézery).

Disparu, le 14 juin 1915, à Winterhagel (Alsace).

 


 

19150422 Blanc Fernand Chézery 580580 – BLANC Fernand-Homère. Classe 1912. Caporal au 223e d’Infanterie, 5e Cie, -Boulanger à Chézery. – Né à Chézery, le 28 juillet 1892. – Fils de Blanc Hippolyte-Antoine dit Paul, et de Blanc Marie-Louise-Emma, boulanger-épicier à Chézery.

Mort pour la France, le 22 avril 1915, à l’Hôpital militaire Saint-Jacques à Besançon.

Déjà blessé en septembre 1914, près de Saint-Dié (Vosges).

 


 

581 – BLANC Louis-Alphonse. Classe 1900. Soldat au 133e d’Infanterie. – Culti­vateur à Bellaine-Chézery. – Né à Chézery, le 3 janvier 1880. – Fils de feu Blanc Jean-Élie et de Jacquinot-Carry Rose, cultivatrice à Bellaigne (commune de Chézery).

Mort pour la France, le 9 décembre 1918, à l’Hôpital auxiliaire, No 206, à Nantua.


582 – CARTANT Louis-Francisque. -Classe 1902. Soldat au 116e d’Infanterie. -Cultivateur à la Rivière-Chézery. – Né à Chézery, le 16 août 1882. – Fils de feu Cartant Lucien et de feue Verchère Philomène, en leur vivant, cultivateurs à la Rivière (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 29 no­vembre 1916, devant le fort de Vaux à Verdun.

Croix de Guerre.


583 – CARRY Albert. Classe 1906. Sol­dat au 133e d’Infanterie. – Employé de distillerie à Bellegarde. – Né à Chézery, en juin 1888. – Fils de Carry François et de Rolandez Léa, cultivateurs à la Rivière (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 26 octobre 1916, devant Verdun.

Déjà blessé en 1915.

 

584 – DURAFFOURD Louis-Henri­Gustave. Classe. 1911. Soldat au 44e d’Infan­terie, 2e Cie de mitrailleuses. – Cultivateur à Épery-Chézery. – Né à Chézery, le 21 sep­tembre 1891. – Fils de feu Duraffourd Jean-Achille et de feue Duverney Céline­Noémie, en leur vivant à Épery-Chézery. -Marié à M11e Prost Berthe-Herminie, domi­ciliée à Épery (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 3 août 1918, près de Berry-au-Bac (Marne).

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre du régiment No 132, du 9 octobre 1916 :

Est allé, le 26 septembre, sous un feu violent d’artillerie et de mousqueterie cher­cher son capitaine tombé pendant l’assaut des lignes ennemies. »

– « Ordre de la division No 14, du 10 août 1918 :

Brancardier d’élite, qui n’a jamais cessé de donner un merveilleux exemple de cou­rage et de dévouement. Tombé au Champ d’honneur, le 3 août 1918. »

Croix de Guerre avec étoiles d’argent et de bronze.

 

585 – DURAFFOURD Ernest-Camille­Marcel. Classe 1910. Canonnier au 5e d’Artil­lerie de campagne, 2e batterie. – Né à Sept­moncel (Jura), le 12 mars 1890. – Fils de Duraffourd Ernest-Antoine, brigadier des douanes en retraite, à Chézery, et de feue Dumont-Fillon Marie-Eugénie.

Tombé au Champ d’honneur, le 21 août 1918, à Nampcel (Oise).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment No 160, du 2 octobre 1916 :

Duraffourd Ernest, excellent soldat, a servi sa pièce en donnant toujours le plus bel exemple de calme sous le feu, en parti­culier pendant les combats de juillet et août 1916. »

Croix de Guerre.


 

19140924 Famy Chézery 586 586 – FAMY Félix-Eugène. Classe 1902. Soldat au 333e d’Infanterie. – Cultivateur à la Rivière-Chézery. – Né à Chézery, le 21 mai 1882. – Fils de Famy Célestin et de Grenard Marie-Antoinette, cultivateurs à la Rivière-Chézerv. – Marié à Mlle Grossiord Clotilde-Léa, domiciliée à la Rivière (com­mune de Chézery). – Grièvement blessé, en septembre 1914, près de Lunéville.

Mort pour la France, des suites, le 24 sep­tembre. 1914, à l’Hôpital mixte d’Avignon (Vaucluse).


19150729 Famy Joseph Chézery 587587 – FAMY Joseph-Arsène. Cl. 1915. Soldat au 15e bataillon de Chasseurs à pied, 2e Cie. – Cultivateur à Champ-Favre-Ché­zery. – Né à Chézery, le 2 mars 1895. -Fils de. Famy Alphonse, cultivateur à Champ-Favre (commune de Chézery) et de feue Blanc Aline.

Tombé au Champ d’honneur, le 29 juillet 1915, à Schratzmannele (Alsace).


 

19140916 Famy Chézery 588 588 – FAMY Louis-Alphonse. Cl. 1909. Soldat au 44e d’Infanterie. – Cultivateur à Champ-Favre-Chézery. – Né à Chézery, le 14 février 1889. – Fils de Famy Alphonse, cultivateur à Champ-Favre (commune de. Chézery) et de feue Blanc Aline.

Disparu, le 16 septembre 1914, à Autrèclies (Aisne).

 

589 – GRENARD Henri-Honoré. Classe 1918. Canonnier au 48e d’Artillerie de cam­pagne, 61e batterie. – Cultivateur à Men­thières (commune de Chézery). – Né à Chézery, le 10 juillet 1898. – Fils de Gre­nard Alfred-Antoine, cultivateur à Menthières (commune de Chézery), et de feue Carry Marie-Antoinette.

Mort pour la France, le 9 juin 1918, à l’Hôpital No 45, à Cézanne (Marne).

 


 

19160909-grenard-joseph-chezery-590-t588-largeur-max-1024-hauteur-max-768590 – GRENARD Joseph-Adolphe­Lucien. Classe 1902, Soldat au 333e d’Infan­terie. – Cultivateur à la Planche-Chézery. Né à Chézery, le 27 décembre 1882. -Fils de feu Grenard Jean-Auguste et de feue Groscarret Marie-Françoise, en leur vivant, cultivateurs à la Planche (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 9 sep­tembre 1916, devant Verdun.


 

19140901 Grosgurin Chézery 591 591 – GROSGURIN Adrien. Cl. 1912. Soldat au 23e d’Infanterie, lle Cie. – Cultivateur à Épery-Chézery. – Né à Chézery, en 1892.- Fils de feu Grosgurin Jules-César et de feue Cartan Marie, en leur vivant, à Épery (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le ler sep­tembre 1914, à Mandray (Vosges).


19160730 Grosgurin Marius Chézery 592 T588 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]

592 – GROSGURIN Marius. Cl. 1901. Soldat au 133e d’Infanterie. – Cultivateur à Épery-Chézery. – Né à Chézery, en 1881. Fils de feu Grosgurin Jules-César et de feue Cartan Marie, en leur vivant, à Épery (commune de Chézery).

Disparu, le 30 juillet 1916, à la bataille de la Somme.


593 – JACQUINOT-CARRY Jean-Fran­cisque. Classe 1900. Soldat au 333e d’Infan­terie, 24e Cie. – Cultivateur à Menthières-­Chézery. — Né à Chézery, le 15 novembre 1880. – Fils de Jacquinot-Carry Anthelme et de Grosbegnin Pauline, cultivateurs à Menthières-Chézery. – Marié à Mlle Blanc Marie-Eugénie, cultivatrice à Menthières (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 25 octobre 1916, devant le fort de Vaux (Verdun).

Déjà blessé en septembre 1915, dans la Somme.

 


 

19150417 Jacquinot-Carry Gustave Chézery 594594 – JACQUINOT-CARRY Gustave-François. Classe 1896. Soldat au 51e Terri­torial d’Infanterie. – Employé de commerce à Paris. – Né à Chézery, le 11 février 1876. Fils de feu Jacquinot-Carry Auguste-Frédéric et de feue Blanc Eugénie-Marie, en leur vivant au Grand-Éssert (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 17 avril 1915, au Nord de Viollu (Vosges).

 


 

19150724 Jacquinot-Carry Louis Chézery 595595 – JACQUINOT-CARRY Louis Gus­tave-Paul. Classe 1912. Caporal au 23e d’In­fanterie, 9e Cie. – Employé de commerce à Dijon. – Né à Chézery, le 26 mai 1892. – Fils de feu Jacquinot-Carry Édouard-César et de Godet Marie-Françoise-Esther, pro­priétaire au Grand Essert (commune de Ché­zery).

Tombé au Champ d’honneur, le 24 juillet 1915, à la Fontenelle, commune du Bar-de­Sapt (Vosges).


596 – JACQUINOT-CARRY Paul-Eu­gène. Classe 1908. Soldat au 372e d’Infanterie, 9e Cie. — Cultivateur à Menthières‑Chézery. – Né à Chézery, le 10 mai 1888. -Fils de Jacquinot-Carry François-Eugène et de feue Blanc Marie-Éloïse, cultivateurs à Menthières (commune de Chézery). – Marié à Mlle Jacquinot-Carry, domiciliée à Men­thières (commune de Confort).

Tombé au Champ d’honneur, le 16 mars 1917, à la côte 1348, Nord-Ouest de Monastir (Serbie).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du régiment N° 260, du 30 dé­cembre 1916 :

Jacquinot Paul, Soldat d’un dévoue­ment à toute épreuve, simplement brave; au front depuis le 4 septembre 1914. Volon­taire pour toutes les missions périlleuses. S’est distingué en dernier lieu, le 27 n.ove­vembre 1916, où, après avoir participé à l’attaque alors que son unité était de repos, il aida jusqu’à une heure avancée de la nuit les brancardiers dans la relève des blessés. »

Croix de Guerre.


 

19150120 Juillard Chézery 597 T597 597 – JUILLARD Auguste-Émile. -Classe 1915. Soldat au 60e d’Infanterie, 31e Cie. – Cultivateur à la Rivière-Chézery. – Né à Chézery, le 24 décembre 1895. -Fils de Julliard François-Émile et de Four­nier Marie-Octavie-Honorine, cultivateurs à Forens (Ain), auparavant à Chézery.

Mort pour la France, le 20 janvier 1915, à l’hôpital temporaire No 4, de la Butte à Besançon.

Si la famille Julliard dispose d’une photo de son ancêtre Auguste, qu’elle n’hésite pas à nous la communiquer. Merci !


598 – JULLIARD François-Alphonse. Classe 1909. Soldat au 158e d’Infanterie. -Douanier à Chézery. – Né à Chézery, le 4 septembre 1889. – Fils de Julliard Fran­çois-Emile et de Fournier Marie-Octavie­Honorine, cultivateurs à Forens (Ain), aupa­ravant à Chézery.

Tombé au Champ d’honneur, le 15 octobre 1916, au combat d’Ablaincourt (Somme).

 

599 – JULLIARD Henri-Arthur. Classe 1918. Soldat au lie bataillon de Chasseurs alpins. – Cultivateur au Rosset-Chézery. -Né à Chézery, le 7 septembre 1898. Fils de Julliard Jean-Cyrille, cultivateur au Ros­set (commune de Chézery), et de feue Vuil­lermod Marie-Élise.

Tombé au Champ d’honneur, le 8 octobre 1918, au bois des Cocotiers (Aisne).

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre du bataillon N° 126, du 20 oc­tobre 1918 :

Julliard Henri, jeune chasseur dévoué et courageux, tué à son poste de combat en faisant brillamment son devoir. »

Croix de Guerre.


600 – LANEL Henri-Auguste. Cl. 1909. Soldat au 23e d’Infanterie, 1re Cie de mitrail­leuses. – Né à Vouvray (Ain), le 15 juillet 1889. – Fils de Lanel Émile et de Burdet Marie, cultivateurs à Vouvray (Ain). – Marié à Mlle Rouard, receveuse à la gare de Montange, du tramway Bellegarde-Chézery.

Tombé au Champ d’honneur, le 21 avril 1917, en Champagne.

Titulaire d’une citation à l’Ordre de la brigade. Croix de Guerre.

 

601 – MATHIEU Nestor-François. -Classe 1905. Soldat au 87e d’Infanterie. -Cultivateur au Rosset-Chézery. – Né à Chézery, le 26 décembre 1885. – Fils de Mathieu Achille, cultivateur au Rosset (com­mune de Chézery) et de feue Marquis nnaïs.

Tombé au Champ d’honneur, le 24 juins 1915, en Argonne.

 


19160310 Mermet Eugène Chézery 602 T597

602 – MERMET Eugène-Henri. Classe 1912. Maréchal-des-logis au 62e d’Artillerie, 8e batterie. Engagé volontaire. – Né à Échallon (Ain), le 13 octobe. 1892. – Fils de feu Mermet François, en son vivant doua­nier en retraite, à Chézery, et de Mermet Rosine, domiciliée à Chézery.

Tombé au Champ d’honneur, le 10 mars 1916, devant Douaumont à Verdun.

Avait obtenu les citations suivantes :

Ordre du régiment, du 12 juin 1915 :

Mermet Henri, chef de section, a montré le phis bel exemple de sang-froid et d’énergie dans les circonstances les plus difficiles. »

– « Ordre de la division No 168, du 1 er avril 1916 :

Chef de section, a eu une très belle atti­tude sous un feu réglé d’artillerie lourde, a toujours assuré le tir et s’est spontanément porté au secours des camarades ensevelis sous un abri. Tué glorieusement à son poste de combat le lendemain, 10 mars. »

Croix de Guerre avec étoiles d’argent et de bronze.


 

19150117 Mermet-Jeunesse Chézery 603 T597 603 – MERMET-JEUNESSE Louis-Joseph. Classe 1913. Soldat au 23e d’Infan­terie, 11e Cie. – Cultivateur à Épery-Ché­zery. – Né à Chézery, le 20 juillet 1893. -­Fils de Mermet-Jeunesse Alfred et de Gros­gogeat Antoinette, cultivateurs à Épery (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 17 janvier 1915, à la Fontenelle, commune du Ban-de-­Sapt (Vosges).

Croix de Guerre.


 

19151208 Moine Marcel Chézery 604 T597604 – MOINE Marcel-Jean. Classe 1907. Soldat au 372e d’Infanterie. – Cultivateur aux Granges-Chézery. – Né à Chézery, en 1887. – Fils de feu Moine Eugène et de feue Verchère Antoinette, en leur vivant, aux Granges (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 8 décem­bre 1915, pendant la retraite du Vardar (Serbie).

 


 

605 – MOINE Marius-César. Cl. 1912. Soldat au 44e d’Infanterie. – Cultivateur aux Granges-Chézery. – Né à Chézery, en 1892. – Fils de feu Moine Eugène et de feue Verchère Antoinette, en leur vivant, aux Granges (commune. de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 17 sep­tembre 1915, à Beauséjour (Marne).

Déjà blessé au début de 1915, à Autrèches (Marne).


606 – PROST Antoine-François. Classe 1917. Soldat au 403e d’Infanterie, 6e Cie. -Cultivateur au Vernet-Chézery. – Né à Chézery, le 15 octobre 1897. – Fils de Prost François et de Grosgogeat Estelle, cultiva­teur au Vernet (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 30 août. 1917, à Hurtebise (Marne).


 

19140809 Prost Chézery 607 607 – PROST Cyrille. Classe 1913. Sol­dat au 23e d’Infanterie. – Cultivateur à Chézery. – Né à Chézery, le 27 mars 1893. — Fils de Prost Cyrille propriétaire à la Ménagerie (commune de Chézery) et de feue Prost Léopoldine.

Tombé au Champ d’honneur, le 9 août 1914, à I.atterbach (Alsace).

 


 

19151117 Prost Félix Chézery 608 T606608 – PROST Félix. Classe 1909. Soldat au 286e d’Infanterie. – Cultivateur à Che’zery. – Né à Chézery, le 28 niai 1889. – Fils de Prost Cyrille, propriétaire à la Ménagerie (commune de Chézery), et de feue Prost Léopoldine.

Mort pour la France, le 17 novembre 1915, à l’Hôpital militaire de Perpignan.


609 – PROST Francisque. Classe 1897. Soldat au 333e d’Infanterie. – Cultivateur à Chézery.- Né à Chézery, le 12 septembre 1877. – Fils de Prost Cyrille, propriétaire à la Ménagerie (commune de Chézery), et de feue Prost Léopoldine.

Mort pour la France, le 20 avril 1.918, à l’Hôpital militaire de Toulouse (Haute-Garonne). Blessé en 1917, en Lorraine.


610 – PROST Louis. Classe 1906. Ser­gent au 54e d’Infanterie coloniale. – Douanier à Lajoux (Jura). – Né à Chézery, le 28 octobre 1886. -Fils de Prost Cyrille, pro­priétaire à la Ménagerie (commune de Ché­zery) et de feue Prost Léopoldine. – marié à M11e Cotelle Marguerite, domiciliée à Ché­zery.

Disparu le 28 octobre 1916, à Kenali (Serbie).

 


 

19160411 Prost François Chézery 611 T606 611 – PROST François-Henri. Cl. 1891. Sapeur, mineur au 7e bataillon du Génie. C1e 7/11.- Cultivateur à la Charbonnière, ­Chézery. Né à Chézery, le 7 septembre 1871. Fils de Prost Jean-Marie-Gédéon, cultivateur à Épery-Chézery, et de feue Grossiord Marie-Françoise.  Marié à Mlle Famy Marie-Françoise-Vitaline, culti­vatrice à la Charbonnière (commune de Chézery).

Tombé au Champ d’honneur, le 11 avril 1916, à Brocourt, près Verdun (Meuse).

Médaille Militaire et Croix de guerre avec palme.

 


 

19160521 Raisin Louis Chézery 612 T606 612 – RAISIN Louis-François. Cl. 1916. Sergent au 112e d’Infanterie, 11e Cie. Domicilié à Chézery. Né à Lamoura (Jura), le 31 août 1896. Fils de Raisin Jean, brigadier des douanes et de Tune Marie, domiciliés à Chézery.

Tombé au Champ d’honneur, le 21 mai 1916, à la cote 304, à Verdun.

Avait obtenu la citation suivante :

Ordre général de l’Armée :

Raisin Louis, sergent au 112e d’Infan­terie. Jeune sous-Officier, superbe de courage et d’audace. Au cours de l’attaque allemande du 21 m i 1916, s’est porté spontanément au point le plus violent de la lutte. Y a trouvé une mort glorieuse, alors qu’il donnait par son exemple le plus bel encouragement à une défense acharnée. »

Croix de Guerre avec palme.

 


 

19160501 Raymond Félix Chézery 613 T606613 – RAYMOND Félix. Classe 1911. Soldat au 42e d’Infanterie. – Cultivateur à Menthières-Chézery. – Né à Chézery, en 1891. – Fils de Raymond Auguste et de Grosbegnin Noémie, cultivateurs à Men­thières (commune de Chézery).

Mort pour la France, de maladie contrac­tée au service, en mai 1916, pendant un congé de convalescence, à Chézery.


 

19140918 Tilmann Chézery 614 614 – TILMANN Lucien-Charles. Classe 1901. Soldat au 133e d’Infanterie. Culti­vateur à Chézery. – Né à Saint-Claude (Jura), le ler mai 1881. – Fils de feu Til­mann François-Félix et de feue Dujoux Marie-Léonie, en leur vivant, à Chézery.

Tombé au Champ d’honneur, le 18 sep­tembre 1914, au Ban-de-Sapt (Vosges).

NB: Si un descendant de Lucien Tilmann dispose de son portrait, qu’il veuille bien nous contacter. Merci.


19141112 Verchère Chézery 615 615 – VERCHÈRE Charles-Maxime-An­thelme. Classe. 1909. Caporal au 3e Zouaves, 43e Cie, – Meunier à Chézery. – Né à Chézery, le 9 mars 1889. – Fils de Verchère François, meunier â Chézery et de feue Blanc Marie-Clotilde.

Tombé au Champ d’honneur, le 12 no­vembre 1914, à Trac–le-Val (Aisne.). Médaille du Maroc.

2 réponses à Chézery 1914-1918

  1. delerin dit :

    merci pour ce document de mémoire. Je suis une descendante de Prost Cyrille, propriétaire à la ménagerie. Je viens de découvrir que mon aïeul a perdu 4 fils à la guerre. Je suis submergée d’émotion et je compte bien transmettre ce document à mes enfants pour qu’ils n’oublient pas.

    • Administrateur dit :

      A mon tour, merci d’avoir réagi à cette publication. Informer les Gessiens d’aujourd’hui et de demain sur leur passé parfois estompé, c’est le sens même de ce site.
      Alex Décotte

Laisser un commentaire