Chronologie 1914-1919

1914

28 juin: L’archiduc François-Ferdinand, héritier au trône d’Autriche-Hongrie, et son épouse, la duchesse de Hohenberg, sont assassinés à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) par un nationaliste serbe.

28 juillet: L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie.

30 juillet: Mobilisation générale en Russie.

31 juillet: Mobilisation générale en Autriche-Hongrie et en Belgique. Jean Jaurès, partisan d’une solution pacifique dans la crise des Balkans, est assassiné par Raoul Vilain au Café du Croissant, rue Montmartre à Paris.

1er août: Mobilisation générale en Allemagne et en France. L’Allemagne déclare la guerre à la Russie.

2 août: L’Allemagne envahit le Grand-Duché de Luxembourg et demande le libre passage en Belgique de son armée pour attaquer la France.

3 août: L’Allemagne déclare la guerre à la France et à la Belgique qui a rejeté l’ultimatum.

4 août: L’armée allemande envahit la Belgique. Le Royaume-Uni déclare la guerre à l’Allemagne.

6 août: L’Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie. Siège de Longwy. Combats à Liège. Les Allemands veulent atteindre Paris (plan Schlieffen) en passant par la Belgique et les Ardennes.

7 – 10 août: Premières offensives françaises en Alsace et en Lorraine.

11 – 12 août: La France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Autriche-Hongrie.

14 août: Début de l’offensive française dans les Vosges. Bataille de Morhange en Lorraine.

16 août: Les Allemands prennent Liège.

19-23  août: Échec de l’offensive française en Lorraine. Repli derrière la Meuse. Woodrow Wilson, président des États-Unis d’Amérique, déclare son pays «neutre» dans le conflit.

20 août: Entrée des troupes allemandes à Bruxelles.

20- 24 août: Bataille des frontières. Bataille de Charleroi, bataille des Ardennes : l’armée française doit battre en retraite. Bataille de Mons : repli des troupes britanniques. Chute de Namur. Le 22, les troupes allemandes entrent à Lunéville. Massacre de Tamines (Belgique). Le 24, bataille de la Trouée des Charmes et début de la Grande Retraite.

26 août: René Viviani, président du Conseil des ministres français, élargit la composition du gouvernement dit « d’union sacrée » et forme un ministère de la Défense Nationale. Le général Gallieni est nommé gouverneur militaire de Paris. Bataille de Tannenberg (Prusse-Orientale) : les armées russes sont vaincues par Hindenburg.

31 août: Les troupes franco-britanniques franchissent la Marne.

2 septembre: Les Allemands sont à proximité de Senlis à 45 km de Paris. Le gouvernement quitte Paris pour Bordeaux. Le général Gallieni est chargé de la défense de Paris.

3 septembre: Le Général Von Kluck passe la Marne à Château-Thierry.

5 septembre: Pacte de Londres. Les membres de la Triple Entente (France, Royaume-Uni, Russie) refusent toute paix séparée.

6 – 14 septembre: La 1è armée de von Kluck, la 2è de von Bülow et la 3è de von Hansen s’enfoncent dans le territoire français. L’armée de Von Kluck se dirige vers l’est de Paris. Le général Gallieni demande au commandant en chef Joffre l’autorisation d’attaquer. 630 taxis de Paris, payés au compteur par le Trésor public, sont réquisitionnés pour transporter les troupes vers la Marne. Ils deviennent le symbole du «miracle de la Marne». Du 6 au 8 septembre, la bataille s’étend sur un front de 160 km.

7 septembre: Les Allemands entrent dans Maubeuge.

9 septembre: La 5è armée de Franchet d’Esperey franchit la Marne.

10 au 13 septembre: Retraite générale des armées allemandes jusqu’à l’Aisne, la Vesle et la Suippe. La bataille de la Marne arrête la progression allemande. 100 000 victimes. Les Allemands se replient. Le front se stabilise. Le 11 septembre, Joffre envoie un message au ministre de la Guerre : «La bataille de la Marne s’achève en victoire incontestable. »

17 septembre: Les Alliés et les Allemands tentent de se rapprocher du littoral.

20 septembre: Reims est reconquise, mais la cathédrale est bombardée et incendiée par les Allemands.

1er – 27 octobre: Bataille d’Arras (1-9 octobre). Batailles de l’Yser et des Flandres. Après la prise de Lille (12 octobre) et celle d’Anvers, les troupes allemandes franchissent l’Yser le 20. Le roi des Belges Albert Ier décide d’ouvrir les écluses pour gêner la progression allemande. Le gouvernement belge se transporte au Havre.

19 octobre: Course à la mer. Les Allemands cherchent à atteindre Dunkerque, Boulogne-sur-Mer et Calais.

20 octobre: Les Allemands battent en retraite devant les Russes dans la boucle de la Vistule.

1er novembre: La Serbie déclare la guerre à l’Empire ottoman qui a rejoint les Allemands et les Autrichiens.

3 novembre: L’amirauté britannique fait miner la mer du Nord déclarée «zone de guerre».

6 novembre: L’offensive allemande est enrayée à Ypres. Blocus économique de l’Allemagne.

15 novembre: Mêlée des Flandres. Victoire des armées française, britannique et belge autour d’Ypres et de Dixmude.

Décembre: 6.550.000 soldats russes sont mobilisés (15 millions en 1917).

6 décembre: Prise de Lodz par les Allemands. L’offensive allemande en Pologne russe est arrêtée devant Varsovie.

10 décembre: Bataille des frontières. L’armée française bat en retraite. Le gouvernement revient à Paris le 8.

17 décembre: Le front se stabilise. Début d’une guerre d’usure. Guerre des tranchées (650 km), de la mer du Nord à la Suisse.

23 décembre: La Chambre des députés ajourne toutes les élections jusqu’à la fin de la guerre.

25 décembre: Des militaires allemands, britanniques et français sympathisent dans les tranchées lors de la Trêve de Noël.

1915

19 janvier: Premier bombardement aérien de civils par un ballon dirigeable zeppelin au Royaume-Uni.

21 janvier: Offensive russe dans les Carpates.

5 février: L’Allemagne décrète le blocus des côtes. Début de la guerre sous-marine.

15 février – 18 mars: 2è offensive alliée dans la Bataille de Champagne. Et échec.

19 février: Début de l’opération des Dardanelles (fin en février 1916). Des troupes françaises, britanniques, australiennes et néo-zélandaises débarquent à Gallipoli, presqu’île à l’entrée du détroit des Dardanelles.

21 mars: Un zeppelin bombarde Paris.

22 avril: Deuxième bataille d’Ypres. Pour la première fois, les Allemands utilisent des gaz asphyxiants à Steenstraate et à Ypres. Les Alliés sont contraints de se replier. Les pertes alliées sont estimées à 69 000 et celles des Allemands à 38 000.

1916

8-9 janvier: Les troupes alliées quittent les Dardanelles sans être parvenues à s’emparer des détroits.

9 janvier: Offensive allemande en Champagne.

29 janvier: Le XXe arrondissement de Paris est bombardé par un zeppelin.

8 février: Le gouvernement allemand fixe au 1″ mars le début de la guerre sous-marine sans restriction : les navires marchands pourvus de canons seront torpillés.

21 février: Début de la bataille de Verdun. Un million d’obus tirés en 21 heures lors du premier bombardement allemand. (Fin le 11 décembre à 11 heures du matin).

25 février: Verdun : après avoir pris Beaumont et le fort de Douaumont, les Allemands suspendent l’offensive devant le village de Douaumont.

22 février – 7 mars: 14.000 soldats et 2.000 tonnes de matériel sont acheminés quotidiennement à Verdun par la Voie sacrée, les routes et chemins reliant Bar-le-Duc à Verdun.

25 février: Le général Pétain prend le commandement du secteur de Verdun.

9 mars: L’Allemagne déclare la guerre au Portugal.

16 mars: Le général Pierre Auguste Roques succède au général Gallieni, démissionnaire, qui décède le 26 mai.

17 mars: Engagé volontaire, le poète Guillaume Apollinaire se bat dans l’artillerie, puis comme sous-lieutenant au 96′ régiment d’infanterie. Blessé à la tempe le 17. Il mourra en novembre 1918.

9 avril: Offensive allemande visant à encercler Verdun. Échec.

27 avril: Une loi créant un diplôme de « mort pour la France », délivré à chaque homme tué au combat, est promulguée pour rappeler que leur sacrifice n’a pas été vain.

1er mai: Le général Pétain est nommé commandant de l’armée du centre. Il est remplacé à Verdun par le général Nivelle.

7 juin: La garnison du fort de Vaux est vaincue. Suivent les forts de Thiaumont, Fleury-devant-Douaumont.

1er juillet: Bataille de la Somme : début de l’offensive franco-britannique vers Bapaume et Péronne (fin en octobre). Plus de 600.000 victimes dans les deux camps.

27 juillet: Bataille de la Somme : les Britanniques prennent Contalmaison, progressent rapidement vers Péronne et s’emparent de Longueval.

20 août: La Roumanie entre en guerre aux côtés des Alliés.

24 août: Bataille de la Somme : les Français prennent Maurepas.

27 août: L’Italie déclare la guerre à l’Allemagne. La Roumanie déclare la guerre à l’Autriche-Hongrie.

28 août: L’Allemagne, puis la Turquie, déclarent la guerre à la Roumanie. Paul von Hindenburg prend à la tête de la Direction suprême de l’armée allemande.

1er septembre: La Bulgarie déclare la guerre à la Roumanie.

13 septembre: Le général Joffre demande à Pétain et à Nivelle de préparer la reprise des forts de Vaux et de Douaumont.

15 septembre: Bataille de la Somme : les Britanniques utilisent pour la première fois des chars d’assaut, à Flers.

25 septembre: Bataille de la Somme : Français et Britanniques prennent Combles, à 12 km de Péronne.

24 octobre: Les forces françaises commandées par le général Mangin reprennent le fort de Douaumont (Verdun) et réoccupent jusqu’à Vaux tout le territoire conquis depuis huit mois par les Allemands.

2 novembre: Les troupes françaises reprennent le fort de Vaux (Verdun).

13 novembre: Le village de Beaumont-Hamel, situé à 9 kilomètres au nord d’Albert, est pris par la 51è division des Highlands.

18 novembre: Fin de la bataille de la Somme. L’offensive a causé la perte d’environ 650.000 Allemands, 420.000 Britanniques et 200.000 Français.

21 novembre: Mort de l’empereur François-Joseph. Charles Ier lui succède.

25 novembre: Le gouvernement provisoire grec déclare la guerre à l’Allemagne et à la Bulgarie. Wilson est réélu président des États-Unis.

12 décembre: Remaniement du gouvernement Briand qui ne comprend plus de ministre d’État. Fin de la bataille de Verdun. Les Allemands sont repoussés par les troupes françaises. Bilan : 162.000 tués et de 216.000 blessés évacués côté français et 350.000 tués, blessés ou disparus côté allemand. Plus de 60 millions d’obus tirés dans le secteur.

26 décembre: Le général Joffre est élevé au titre de maréchal de France. Il est remplacé par Nivelle à la tête de l’armée française.

1917

16 janvier: L’état-major allemand décide de reprendre la guerre sous-marine à outrance.

8 – 12 mars: Première révolution russe.

14 mars: Pris à partie à la Chambre des députés, le général Lyautey démissionne de son poste de ministre de la guerre.

17 mars: Aristide Briand remet sa démission à la suite de celle du général Lyautey.

21 mars: Le gouvernement Ribot obtient la confiance de la Chambre des députés à l’unanimité.

6 avril: Le Congrès américain vote l’entrée en guerre des États-Unis.

9 avril: Le corps canadien dirigé par le généralJulian Byng prend la crête de Vimy, située au nord d’Arras.

16 avril: Le général Nivelle lance l’offensive du Chemin des Dames. Échec le 4 mai.

15 mai: Le Gouvernement relève le général Nivelle de son commandement après l’échec de l’offensive du Chemin des Dames causant la perte de 187.000 Français et de 167 000 Allemands. Pétain le remplace à la tête des armées du nord et du nord-est. Le général Foch est nommé chef d’état-major général au ministère de la guerre.

9 – 14 juin: Neuf divisions de l’armée britannique et de l’ANZAC (Australian and New Zealand Army Corps) prennent la crête de Messines, situé près d’Ypres, entre les vallées de la Lys et de l’Yser.

12 juin: Les troupes belges d’Afrique pénètrent en Afrique orientale allemande dans le but de faire la jonction avec les Britanniques.

28 juin: La Grèce déclare la guerre aux Empires centraux.

30 juin: Débarquement à Saint-Nazaire des premières troupes américaines.

22 juillet: Le Siam déclare la guerre à l’Allemagne et à l’Autriche-Hongrie.

31 juillet – 6 novembre: Troisième bataille d’Ypres. Les Britanniques perdent 310.000 hommes et les Allemands 260.000.

20 août: Début de la seconde bataille de Verdun.

7 septembre: Le Gouvernement Ribot démissionne en raison de l’affaire Malvy.

12 septembre: Paul Painlevé forme un gouvernement.

19 septembre: Victoire belge sur les allemands à Tabora, dans l’Est Africain allemand, et jonction avec les forces britanniques.

9 octobre: Von Kuhlmann déclare au Reichstag que « l’Allemagne n’acceptera pas le retour de l’Alsace-Lorraine à la France ».

15 octobre: La danseuse Mata Hari est fusillée pour espionnage, au fort de Vincennes.

23 – 26 octobre: Les Français remportent la bataille de la Malmaison dans l’Aisne, qui permet la reconquête du secteur nord-ouest du Chemin des Dames.

24 octobre – 5 novembre: L’Italie subit une lourde défaite à Caporetto, dans les Alpes, face aux troupes austro-allemandes.

6 – 7  novembre: Seconde révolution russe. Léon Trotski s’empare de Petrograd.

13 novembre: Mis en minorité à la Chambre, le Gouvernement démissionne.

17 novembre: Georges Clemenceau forme le Gouvernement, cumulant la présidence du Conseil et le ministère de la guerre.

26 novembre: Le Conseil des commissaires du peuple dirigé par Lénine décide d’engager des pourparlers de paix avec les Empires centraux.

20 novembre – 6 décembre: Bataille de Cambrai. Les Britanniques utilisent les tanks et traversent les défenses de la ligne Hindenburg.

29 novembre: Ouverture à Paris de la conférence des Alliés.

15 décembre: Signature à Brest-Litovsk de l’armistice entre Allemands et bolcheviks.

1918

8 janvier: Dans son discours sur l’état de l’Union, le président Wilson définit son programme de paix en quatorze points parmi lesquels: liberté de navigation maritime et de commerce international; limitation concertée des armements; évacuation de la Russie; évacuation et restauration de la Belgique; retour de l’Alsace-Lorraine à la France; indépendance des peuples de l’Empire austro-hongrois; évacuation de la Roumanie, de la Serbie et du Monténégro; création d’un État polonais avec libre accès à la mer; création d’une Société des Nations.

Mars: Lénine abandonne la Pologne russe, la Lituanie, la Courlande. La Russie s’engage à évacuer la Livonie, l’Estonie, à reconnaître l’indépendance de la Finlande et de l’Ukraine. Mars-juillet : Grande bataille de France.

21 mars: Début de la bataille de Picardie. Offensive allemande contre les Britanniques entre Arras et la Fère-en-Tardenois.

23 mars: Paris est bombardée.

30 mars: Le général Pershing met les forces américaines à la disposition de Foch. Deux millions de soldats américains sont envoyés en Europe à partir d’avril (50 000 victimes). Ce renfort (200 000 hommes par mois) renverse l’équilibre des forces.

14 avril: Le général Foch assure la direction stratégique des forces alliées.

26 avril: Les forces allemandes cessent leur offensive vaine en Picardie.

7 mai: Traité de paix germano-roumain.

27 mai: Début de la troisième offensive allemande au Chemin des Dames.

28 mai: Contre-offensive alliée en Picardie. Les Allemands atteignent la Marne à Château-Thierry.

15 juillet: Offensive allemande en Champagne.

18 juillet: Début de la seconde bataille de la Marne. La contre-attaque de Foch permet d’avancer. Le général Mangin à la tête de la 10′ armée pénètre de plus de 8 km dans les lignes allemandes et Soissons est libérée le 2 août. Les Allemands se replient le long de la Vesle et de l’Aisne.

7 août: Le général Foch est nommé maréchal de France.

8 août: Contre-offensive franco-anglaise en Picardie. L’infanterie britannique, canadienne et australienne appuyée par 400 chars et 800 avions avancent près d’Amiens. Le chef d’état-major allemand Erich Ludendorff considère la journée comme un « jour de deuil pour l’armée allemande ».

14 – 15 septembre: Offensive de l’armée de Salonique commandée par le général Franchet d’Esperey. Libération de Nancy.

17 septembre: Discours de Georges Clemenceau au Sénat : «Allez, enfants de la patrie !»

18 septembre: Percée de la ligne Hindenburg.

19 septembre: La Bulgarie signe l’armistice. La Belgique repousse une offre de paix séparée de l’Allemagne.

26 septembre: Foch lance une vaste offensive en Lorraine en direction de Mézières et en Belgique par des attaques franco-belges vers Bruges.

27 – 30 septembre: La ligne de Hindenburg est brisée.

3 octobre: Max von Baden forme un nouveau gouvernement en Allemagne. La demande d’armistice est adressée aux États-Unis dans la soirée.

9 octobre: Prise de Cambrai par les troupes canadiennes.

17 octobre: Libération de Lille et de Douai par les Britanniques. Après la relance de l’offensive alliée de Cambrai-Saint-Quentin, la retraite allemande s’accélère.

24 – 27 octobre: Victoire des Italiens à la bataille de Vittorio-Veneto.

26 octobre: Démission de Ludendorff.

29 octobre: Armistice de Salonique. Le gouvernement autrichien demande l’armistice à l’Italie. L’Allemagne demande l’armistice au président Wilson.

31 octobre: La Turquie signe l’armistice à Moudros.

3 novembre: L’Autriche-Hongrie signe avec les Alliés l’armistice de Villa-Giusti.

4 novembre: Les États-Unis invitent le gouvernement allemand à demander l’armistice au maréchal Foch.

7 novembre: Le chancelier Max de Bade demande la suspension des hostilités.

9 novembre: Abdication de l’empereur Guillaume II.

11 novembre: Signature de l’armistice par les généraux allemands, à 6 heures du matin. À 11 heures les hostilités sont suspendues.

17 novembre: Les troupes françaises entrent en Alsace-Lorraine.

14 décembre: Arrivée à Paris du président Wilson en vue de la conférence de la paix, arrivé la veille à Brest à bord du paquebot George Washington.

15 décembre: Le général Pétain est nommé maréchal de France.

1919

18 janvier: Ouverture au Quai d’Orsay de la conférence de la paix.

28 avril: La conférence de la paix adopte le pacte constitutif de la Société des Nations.

28 juin: Signature du traité de Versailles dans la galerie des glaces du château. 12Alsace-Lorraine est restituée à la France. Le paiement de réparations est imposé à l’Allemagne.

30 juin: Clemenceau présente le traité à la Chambre des députés.


D’après Hachette, 2013

Laisser un commentaire